Sellier, Dutilloy et Coudry en or
lundi 16 août 2010

Lisieux10 - attelage Sellier
Michaël Sellier et Festival du Faulq © Claude Bigeon

Pour la première fois l’association du Carrossier normand organisait les championnats de France Pro et amateur. Du 13 au 15 août 67 attelages Amateur et 39 attelages Pro dans toutes les catégories de poneys et chevaux étaient au départ de cette première édition sur l’hippodrome de Lisieux.

Du côté des poneys Pro, les champions sacrés cette année ne sont pas des inconnus, mais des valeurs sûres de l’attelage poney. A 1 poney, Maxime Maricourt remporte l’or avec son célèbre poney pie pottock devant Ludovic Huet et Sophie de Longchamp. A deux poneys, l’expérience de Gilles Moussu a fait la différence. Il décroche l’or avec près de vingt points d’avance sur Antoine Janson puis Karine Poentis. A quatre poneys, c’est le Picard Gilles Arriat qui s’impose devant Laurent Jelowicki puis Rolf Guthmann. Chez les chevaux, la catégorie la plus représentée, celle à 1 cheval a été l’occasion d’une bagarre entre Michael Sellier et Anne-violaine Brisou venue avec son deuxième arabo-boulonnais Kawa de Messenguy. Quinze jours après les championnats du monde, Michael Sellier avait remis Festival du Faulq dans les harnais pour ce championnat de France. Premier à l’issue du dressage avec 40,45 points, il redescendait à la troisième place après le marathon derrière Anne-Violaine Brisou qui avait repris l’ascendant puis Dominique Sainrames. 122,10 points pour la meneuse de Chantilly et 122,40 points pour le meneur basé en Bourgogne, la maniabilité allait être décisive. Michaël Sellier assurait le sans faute dans le temps mettant ainsi la pression. Dominique Sainrames sortait de piste avec 9,10 points et Anne-Violaine Brisou avec 2,96 points. La messe était dite à Lisieux. Ainsi, le podium place Michaël Sellier sur la première marche devant Anne-Violaine Brisou puis Dominique Sainrames.

Dans les deux autres catégories Pro cheval, les leaders à l’issue du marathon avaient pris suffisamment d’avance pour que le suspense soit moindre. A deux chevaux, François Dutilloy retrouve la plus haute marche du podium après plus de dix ans, mais cette fois-ci avec une paire différente, des lusitaniens de la famille de Mello. Il devance Gérard Dupont et un autre meneur des Ateliers du Val de Selle, Franck Grimonprez passé avec succès des traits aux chevaux de sang. A quatre chevaux, Thibault Coudry avait plus de dix points d’avance avant l’ultime épreuve sur Fabrice Martin. Malgré ses deux balles sur la maniabilité, il conserve la tête du classement final et remporte un deuxième titre de champion de France d’affilée devant Fabrice Martin et Antony Horde. A noter que Stéphane Chouzenoux n’était pas présent en Basse-Normandie puisqu’il préparait son déplacement en Allemagne le week-end prochain pour glaner les derniers points pour une qualification pour Lexington, la seule chance tricolore encore possible.