Herning 2022 : bilan plus que positif pour les para-dresseurs tricolores
dimanche 14 août 2022

Vladimir Vinchon et Fidertanz For Rosi, ici lors des championnats du monde de Herning
Vladimir Vinchon et Fidertanz For Rosi, ici lors des championnats du monde de Herning © FFE/PSV

Ils en rêvaient, ils l'ont fait. Après leur huitième place collective hier, les trois para-dresseurs français qualifiés ont, aujourd'hui, déroulé leurs reprises libres en musique. Et ont, là encore, signé de très prometteuses performances. Retour sur cette dernière journée de compétition de para-dressage à Herning.

Le contrat était déjà rempli et l'Histoire de la discipline en France déjà marquée pour les Bleus. Car jamais le collectif tricolore n'avait envoyé trois de ses quatre couples sur la Reprise libre en musique. Faire un top 8 dans le championnat par équipes et se qualifier pour la Reprise libre en musique, ils l'ont donc fait. Mais ils ne se sont pas arrêtés là ! Ce dimanche à Herning, Vladimir Vinchon, Céline Gerny et Chiara Zenati ont tous les trois de nouveau été au-delà des espérances et ont déroulé trois reprises extrêmement prometteuses en vue de la prochaine grande échéance internationale, les championnats d'Europe de Riesenbeck, qui auront lieu en septembre 2023.

Premier duo à présenter sa toute nouvelle reprise libre en musique, Vladimir Vinchon et Fidertanz For Rosi (Fidertanz) ont indéniablement et directement mis le feu à la BB Horse Arena de Herning. Sur les airs entraînant du groupe Depeche Moche, c'est une reprise très dynamique et aux nombreuses technicités que les deux complices ont présentée. Et malgré quelques erreurs dans le travail au trot, on ne peut que féliciter le cavalier pour ses prises de risque et sa belle chorégraphie. Note finale : 72.725%, une dimension artistique qui a beaucoup plu aux juges et, évidemment, quelques axes de travail. « Ce fut une reprise très surprenante, à plusieurs points de vue. Je m'attendais à avoir un cheval fatigué mais en rentrant, il a surtout été impressionné, non pas par la musique, mais par le reflet sur la vite d'une des cabines des juges, qui moi aussi m'a surpris. Malheureusement, je devais faire un demi-cercle de dix mètres à cet endroit-là. Surprenante également car le cheval était à 200% aujourd'hui. Il était comme une balle de ping pong, je ne l'avais jamais eu comme ça auparavant. Aujourd'hui, j'avais moins de contrôle pour avancer et revenir, je n'avais que de la mise en avant. Mais ce n'est pas grave, c'est une belle découverte, et maintenant je sais qu'il peut être comme ça. Je sais désormais comment il peut être en concours sur une Freestyle. Mais c'est super car aujourd'hui il m'a prouvé qu'il pouvait me donner encore plus que d'habitude. Je suis très, très content de l'évolution du cheval sur une semaine de championnat. Cela, c'est aussi grâce à l'accompagnement de Jean Vesin, qui a été là toute cette semaine, et je le remercie, ainsi que toute le collectif français, et mes partenaires », soulignait le cavalier après sa reprise. Si Vladimir Vinchon se classe finalement sixième, ces championnats du monde auront également, pour lui, assurément été marqués par de multiples petites victoires.

71.953% pour Céline Gerny et Rhapsodie*IFCE

Quelques minutes plus tard, Céline Gerny et sa fidèle alezane Rhapsodie*IFCE (Brentano II) sont à leur tour entrée en piste. Comme son coéquipier, la cavalière a déroulé une reprise tout en dynamisme et sur des musiques qui ont même fait danser l'entraîneur de l'équipe, Carlos Lopes. « Rhapso était au rendez-vous. Autour de la piste, je la sentais déjà dans une énergie folle, alors que la musique n’était pas encore lancée. Je suis ravie car cela va certainement être cette fois notre dernière compétition ensemble donc nous finisson sur un super programme, sur quelque chose qui nous aura vraiment fait plaisir. À moi en tout cas, et j’espère à elle aussi. Mais vu comment elle l’a vécu, j’ai la sensation que c’était agréable pour elle aussi », confiait Céline Gerny après être sortie sans grosse faute et  très émue du rectangle, sous les nombreux applaudissements du clan tricolore, indéniablement ravi de la performance du couple. Si la note obtenue par les deux complices (71.953%) n'a pas réellement été à la hauteur des espérances du clan tricolore, le bilan reste malgré tout des plus positifs. « Nous sommes un peu déçus de la note de Céline, mais il y a tout de même une juge que l'on connait et qui note habituellement assez sévèrement qui lui a mis 74%. De plus, ce ne sont pas les mêmes juges lors de chaque reprise, cela joue aussi », a tenu à souligner la cheffe d'équipe, Fanny Deleval.

Si Céline Gerny et Rhapsodie*IFCE déroulaient donc aujourd'hui leur dernière reprise ensemble, malgré l'émotion, la cavalière a déjà pensé à la suite. « Pour l’instant, j’ai Belle de Jour qui se prépare. Nous avons préféré lui laisser du temps cette année. L’idéal est d’avoir deux chevaux, avec un cheval de réserve comme j’en ai eu besoin cette année. Belle est donc au travail, on continue de nous préparer pour la saison prochaine et j’espère qu’on pourra trouver un second cheval pour l’épauler dans la mission Paris 2024 », a-t-elle précisé. Affaire à suivre, donc.

Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE signent la plus belle reprise de leur carrière

Dernier couple tricolore qualifié pour cette reprise libre en musique, Chiara Zenati et Swing Royal*IFCE (Royal Blend) repartent eux aussi de Herning avec un bilan très positif. Notamment grâce à leur reprise du jour, qui fut l'une des meilleures de leur carrière ensemble. Grâce un véritable tango équestre et malgré quelques erreurs lors des allongements au trot, le duo est récompensé par la très belle moyenne de 74.120%. « Il y a quelques erreurs mais c'est vraiment très encourageant. C'est satisfaisant d'avoir travaillé sur un programme musical qui, visiblement, est bon. Et puis Chiara a vraiment très bien monté, elle a très bien interprété sa reprise. Techniquement, il y a quelques erreurs, mais à regarder, c'était quand même très joli. Comme on dit, les Freestyle doivent raconter une histoire, et c'est ce qu'elle a fait. Cette reprise, c'était l'illustration d'une danse d'amour entre Chiara et son cheval », explique Fanny Delaval. De son côté, Chiara Zenati n'a pu cacher une certaine émotion. « C’est juste extraordinaire, c’est ma plus belle reprise avec Swing. La complicité entre nous s’est renforcée aujourd’hui, on était en harmonie, on a communiqué avec de la fluidité », a tenu à souligner la cavalière, qui conclue cette compétition à une très belle cinquième place.

Objectif championnats d'Europe

À peine ces championnats du monde terminés que le staff tricolore de para-dressage a déjà les yeux rivés sur la prochaine grande échéance : les championnats d'Europe de Riesenbeck. « On repart de Herning avec beaucoup de motivation. Le bilan d'étape est bon, on a réussi nos objectifs. On sait qu'il y a encore beaucoup de travail, et on va s'y atteler. On va chercher ce qu'on peut encore améliorer, point par point. Prochaine étape : les championnats d'Europe, après une saison au cours de laquelle nous allons bien les préparer. Ce qui serait bien, c'est que lors des championnats d'Europe, on ait encore de petits indices qui prouvent que nous nous sommes de nouveau améliorés. Dans certains grades, du fait qu'il n'y ait que des Européens, cela devrait rabattre les cartes. Donc on va bien travailler cet hiver, pour arriver encore meilleurs aux championnats d'Europe », a précisé Fanny Delaval. Le rendez-vous est pris, en septembre 2023.

Pour consulter les résultats et détaillés des épreuves du jour, cliquez ici.