-->

La FFE dévoile son plan d'attaque pour les années 2022 à 2024
vendredi 04 février 2022

Illustration team France
Illustration team France © FFE

Dans un communiqué parvenu ce vendredi, la FFE a annoncé « durcir son projet sportif pour atteindre ses objectifs de médailles ». Des médailles olympiques évidemment, en vue des Jeux qui se tiendront à Paris dans deux ans, mais aussi sur les deux championnats à venir : les championnats du monde (2022) et les championnats d'Europe (2023). Pour y parvenir, la FFE « s'appuie sur cinq axes stratégiques : la formation, la définition d'objectifs supplémentaires pour chaque discipline olympique et paralympique, un accompagnement renforcé, un soutien accru de l'élite des cavaliers français, ainsi qu'une communication claire et transparente ». Les conditions d'accès aux Groupes 1 et 2 ont fait l'objet de quelques changements tandis qu'un Groupe 3 a fait son arrivée en saut d'obstacles.
Au sein de l'équipe d'encadrement, plusieurs modifications sont à relever. Ainsi, comme nous l'avait fait savoir Henk Nooren dans notre édition 402 de L'Eperon Hebdo, Thierry Pomel n'est pas remplacé et Henk Nooren assurera la sélection en plus de l'entraînement de l'équipe de saut d'obstacles. Huit arrivants sont à signaler au sein de l'équipe fédérale, dont Jean Morel en tant que sélectionneur et chef d'équipe pour le dressage senior. L'équipe de concours complet se voit renforcée par deux intervenants : Patrice Delaveau en tant qu'intervenant sur le saut d'obstacles et Philippe Limousin, en remplacement de Serge Cornut pour le dressage.

Retrouvez de plus amples informations dans L'Eperon Hebdo #404, à paraître le mercredi 9 février.