CCI 4*S Jardy : Thibaut Vallette et Qing en tête après le dressage
vendredi 10 juillet 2020

Thibaut Vallette et Qing du Briot IFCE à Jardy © Claude Bigeon

Le CCI de Jardy signait officiellement le redémarrage de la saison. Comme à leur habitude, Thibaut Vallette et son Qing du Briot*IFCE ont pris la tête des opérations après le dressage dans le 4*S. Serge Cornut fait le débriefing de ce premier test.

Le Haras de Jardy accueille du 9 au 12 juillet son Jardy Eventing Show dans un contexte particulier, celui de la crise du Covid-19. On déconfine doucement et cette compétition de complet international, également support du Grand National sur le CCI4*, se court dans le respect des règles sanitaires et sous la surveillance de la préfecture. Les cavaliers ont ainsi l’obligation de prendre leur température tous les jours, de la transmettre sur le site de Jardy qui rebascule ces éléments auprès de la FEI.

Mais parlons de sport, car c’est cela qui intéresse et motive tous les cavaliers ainsi que le staff fédéral présents sur place. La plus grosse épreuve de ce week-end, le CCI4*S a totalisé 46 partants dont une grande majorité de Français, deux Belges, un Allemand, une Italienne et un Néerlandais, mais pas une concurrence étrangère top niveau. L’autre élément extérieur qu’il a fallu gérer, c’était aussi la chaleur, une bonne trentaine de degrés. Au classement final du dressage, on retrouve du top niveau national, avec le champion olympique Thibaut Vallette et Qing du Briot IFCE qui sort de piste avec une moyenne de 73,10% soit 26,9 points (voir sa réaction ici) devant Thomas Carlile associé à Birmane avec 70,87% soit 29,1 points, Camille Lejeune avec Good Size des Quatre Chênes avec 70,79% soit 29,2 points puis Arnaud Boiteau avec Quoriano IFCE en 70,08% soit 29,9 points. Voilà pour le haut du classement en dressage au dessus de la barre des 70%. Mais, attention, rien n’est joué, il reste l’hippique vendredi et le cross samedi.

Serge Cornut, l’entraîneur de dressage des complétistes tricolores était bien sûr au bord du rectangle pour apprécier les reprises. Il a constaté beaucoup de fautes avec des chevaux pas assez concentrés sur la reprise, car c’était un peu comme un concours en sortie d’hiver, même s’il y a eu Saumur début mars, juste avant le confinement et l’arrêt des compétitions. « Je suis très content d’être là et très content que cela redémarre. Les cavaliers ont travaillé chez eux, mais pas toujours dans l’esprit concours. Les chevaux sont verts, frais, pas super concentrés, mais ça fait partie du jeu. Les bons chevaux sont tout de même là, même s’ils font des fautes. Il y a deux, trois bons chevaux qui sont un peu derrière, comme Totem de Brecey avec Christopher Six, Sébastien Cavaillon avec Sarah d’Argouges. Thibaut Vallette est premier. Pour lui, il n’y a pas de problème, le cheval a tellement d’expérience, de métier. J’espérais ce résultat, car j’avais vu le cheval la semaine dernière, on dirait un poulain. Bravo pour son état et celui de Quoriano. Cela veux dire qu’ils ont fait du bon boulot. Thomas Carlile avec Birmane a une jument en devenir. Elle répète, elle progresse. Camille Lejeune a fait un bon boulot avec Good Size des Quatre chênes. Gireg Le Coz a eu des petits soucis avec Aisprit de la Loge, et il a été moins travaillé, mais finalement, ce n’est rien du tout. Il était un peu vert, un peu chaud. Mathieu Lemoine et Tzinga d’Auzay, c’est bien il maîtrise très bien cette jument là. Vendée Globe’Jac HDC avec Nicolas Touzaint, c’est plutôt pas mal, mais il a raté un ou deux changements de pied. Don Divino et Gwendolen Fer, elle a fait d’énormes progrès, même si le galop reste encore un peu compliqué. Aurélie Riedweg, c’est pas mal ce qu’elle a fait là avec Rohan du Maneix. Et Totem de Brecey a fait un bon boulot, mais ça manque peut-être un peu d’expression, mais je suis déçu des notes. Maxime Livio a des chevaux un peu verts, qu’il démarre. Jean Teulère et Voilà d’Auzay, le cheval est plutôt pas mal. Zanzibar Villa Rose Z avec Thomas Carlile, c’est un jeune. Donc c’est plutôt pas mal

Si plusieurs couples ont réalisé un travail satisfaisant, d'autres ont un peu moins brillé aux yeux de l'entraineur des Bleus sur cette reprise plutôt technique. « Je suis un peu déçu par Eboli avec Nicolas Touzaint, il a raté des changements de pied. Karim Florent Laghouag avec Triton Fontaine, moi je le trouvais beaucoup mieux dans son travail au galop, mais pas de bol au changement de pied. Cette reprise, elle est super, je la trouve très très bien. Elle est très technique et très pédagogique. Au début de la reprise, il n’y a pas de trot allongé, donc cela veut dire qu’il faut avoir ton cheval suffisamment devant toi pour attaquer tout de suite par une épaule en dedans, un demi-cercle en appuyer, après un arrêt, un reculer piste intérieure dont cela fait travailler la rectitude. Après, il y a une autre épaule en dedans…. La partie pas, c’est pas grand chose et après départ au galop en A et tout de suite, six, sept mètres après tu dois faire un doubler, changer de pied,  tourner à gauche et tout de suite repartir dans un appuyer. C’est là où plusieurs cavaliers se sont fait avoir. Mais, je trouve cela très, très bien. Ces cavaliers qui ont fait des erreurs, n’ont pas assez soigné le changement de pied, puis, ils avaient aussi un problème dans l’appuyer. » Dans les jeunes présents, il y avait Romain Sans, Thibault Champel, Clara Loiseau.

Parmi les cavaliers en lice à Jardy, certains visent Pau, d’autres le Grand National et d’autres un quatre étoiles en format long comme celui qui devrait avoir lieu à Lignières au mois d’octobre. Pendant le confinement, Serge Cornut a pu faire travailler des cavaliers à distance en utilisant Equivisio. Le système acheté par la FFE a pu être utilisé chez différents cavaliers pour poursuivre le coaching à distance et visiblement, ce coaching à distance va venir compléter le coaching en présentiel qui reste indispensable.

Le CCI4* se poursuit vendredi par l’hippique puis le cross samedi. Rien n’est encore joué pour le podium, même si certains ont pris une belle avance.

Les résultats : ICI.