CCI 5*-L Burghley : un cross très sélectif dominé par les Britanniques
samedi 07 septembre 2019

Pippa Funnell et MGH Grafton Street au CCI 5*-L Burghley Horse Trials 2019
Pippa Funnell et MGH Grafton Street conservent la tête après le cross © The Land Rover Burghley Horse Trials

Tout le monde le disait à l’issue du dressage : le cross serait compliqué et rien n’était joué. Une fois de plus, Burghley a montré que ce n’était pas une compétition de dressage, avec un deuxième test ultra-sélectif et qui en aura fait voir de toutes les couleurs aux participants.

Connu pour être l’un des CCI les plus (voire le plus) difficiles du monde, les Burghley Horse Trials n’ont aujourd’hui pas failli à leur réputation en proposant un cross très (peut-être trop ?) sélectif. Si le top 3 demeure 100% britannique, les couples ne sont plus les mêmes. Pippa Funell et MGH Grafton Street conservent tout de même la tête, sans-faute sur les obstacles mais avec 10 secondes de temps dépassé les pénalisant de 4 points supplémentaires. Ils terminent cette deuxième journée de compétition avec 26,80 points. « Il fait un peu de comédie et s’est déjà moqué de moi en m’abandonnant à plusieurs reprises par le passé, mais aujourd’hui j’étais bien décidée à ne pas le laisser avoir le dernier mot », a dit l’Anglaise. « C’était un parcours énorme mais il n’y avait pas de piège, vous deviez rester concentré et brave et corriger chaque erreur tout en avançant. Mon tour n’était pas le plus beau mais la semaine dernière m’a donné beaucoup de confiance et cela m’a énormément aidé aujourd’hui ».

Oliver Townend et Ballaghmor Class sont relégués de la 2e à la 3e place avec 27,30 points, avec seulement 2 points de plus suite à leur 5 secondes temps en trop. Piggy French et Vanir Kamira signent l’exploit du jour en réalisant le seul et unique maxi de la compétition : « Je suis rentrée dans le temps ! J’ai déjà été très près du maxi par le passé mais c’est la première fois que je le fais. Vanir est géniale, elle baisse la tête, oreilles en arrière et dit ‘allez maman’. Ceci dit, elle a eu un petit moment de fatigue pour la première fois entre les minutes 3 et 4 mais s’est reprise ensuite et je l’ai laissée dévaler certaines collines ». Cela leur permet de conserver leurs 26,90 points du dressage et de remonter de la 5e à la 2e place. Avec seulement 0,10 points d'écart avec Pippa, l'hippique s'annonce des plus palpitants !

Sébastien Cavaillon dans le top 10

Du côté français, Sébastien Cavaillon intègre le top 10 avec Sarah d’Argouges, sans-faute sur les obstacles mais avec 19,20 points supplémentaires à cause du chronomètre. Il totalise 49 points avant le dernier test. Son parcours n’a toutefois pas été des plus simples. Il s’est en effet fait arrêter en milieu de tour par le jury afin qu’un vétérinaire puisse examiner la jument qui avait heurté le coin de l’obstacle 13. « Le parcours était très, très gros mais elle a extrêmement bien sauté », a dit le Tricolore.

Seulement du temps également pour Arthur Chabert et Goldsmiths Imber qui passent de la 58e à la 16e place (62,90 points) : très belle remontée. Arthur Duffort et Toronto d’Aurois sont eux 30e avec 87,80 points. Pour Clara Loiseau et Wont Wait, la compétition s’est arrêtée plus tôt que prévue, le couple abandonnant après deux refus sur des haies en début de tour alors que celui-ci avait plutôt bien commencé.

Un cross trop difficile ?

Ils étaient 64 à prendre le départ et seuls 33 couples ont achevé ce parcours, soit seulement 52% de réussite. 20 ont été éliminés et 11 ont abandonné. Etait-ce le temps trop court avec un seul et unique maxi, réalisé par Piggy French et Vanir Kamira ? Des obstacles trop impressionnants en demandant trop aux chevaux, à l’instar du numéro 13 avec un très large oxer qui a causé bien des difficultés ? Ou tout simplement un grand nombre de couples faisant leur premier Burghley et un plateau "moins bien garni" suite aux championnats d'Europe ? S’il n’est pas rare de voir une certaine sélection être effectuée après ce deuxième test lors d’un concours complet, ce grand nombre de parcours non-achevés n’est tout de même pas des plus rassurants. Ils étaient 23 en 2018 à ne pas franchir la ligne de départ et 15 en 2017.

Ils ont donc été nombreux à être piégés dans cette édition 2019. Gemma Tattersall et Arctic Soul ont été les premiers à en faire les frais, chutant. Très grosse frayeur également pour George Hilton-Jones, son Efraim se coinçant un antérieur dans la boucle reliant sa martingale à sa bavette, entraînant leur chute après dans une combinaison de haies. L’Américaine Savannah Fulton a aussi subi ce cross, son Captain Jack tombant sur elle. Le couple s’est toutefois relevé après cet incident. A la surprise générale, le gagnant de l’édition 2018, Tim Price, a également été éliminé avec Ringwood Sky Boy suite à une chute dans le dernier gué, tout comme Izzy Taylor et Springpower pourtant 3e après le dressage.

L’inspection des chevaux aura lieu demain à 9h (heure locale). La première partie du saut d’obstacles débutera à 11h30 et la seconde à 14h30 (heures françaises). 

Les résultats complets : ICI.