CCI 5*L Luhmühlen : Tim Price, évidemment !
dimanche 16 juin 2019

Tim Price et Ascona M, vainqueurs du CCI 5* de Luhmühlen
Tim Price et Ascona M, vainqueurs du CCI 5* de Luhmühlen © CCI Luhmühlen

Malgré le déluge de pluie qui s'est abattu sur Luhmühlen vendredi soir, rien n'a su venir à bout de la compétition. Les Allemands ont sorti le grand jeu et pas moins de quinze camions de pompiers sont intervenus pour éponger les flaques d'eau qui ont quelque peu retardé le départ du cross samedi. 33 couples se sont finalement élancés à l'assaut du CCI 5*L, 22 en sont venus à bout et à la fin, c'est le numéro un mondial, Tim Price, qui a triomphé.

Luhmühlen, c'est presque une histoire de famille chez les Price. Après la victoire de Jonelle en 2018 dans le CCI 4* avec Faerie Dianimo, c'est au tour de son époux Tim de s'imposer avec une autre jument grise, Ascona M. Cette jument évoluait d'ailleurs avec Jonelle jusqu'en mars 2017. Avec Tim, elle a gagné le CIC 3* du Pin et plus récemment le CCI 4*S de Tattersalls.

À Luhmühlen, Tim s'est classé deuxième après le dressage puis il a repris la tête après un cross d'une maitrise et d'une fluidité absolue, comme il en a le secret. Avant l'hippique, le Néo-Zélandais disposait de plus d'une barre d'avance sur le Britannique Alexandre Bragg et son étalon Zagreb -qui étaient l'un des quatre couples à être rentrés dans le temps imparti la veille sur le test de fond. Le couple craquera en toute fin de parcours sur l'obstacle numéro 11 ce qui le fera reculer à la troisième place, laissant encore un peu plus de marge à Tim et sa jument. Ces derniers n'ont pris que 3,6pts de temps dépassé et ont finalement conservé la tête de l'épreuve avec 31,4pts. 

Pour Tim, cette victoire à Luhmühlen, n'était pas la première, il avait déjà remporté le CCI avec Wesko en 2014. "C'est très spécial pour moi de gagner ici. Je suis ravi que cela se soit encore bien déroulé cette année. Je suis très fier de la régularité la jument dans les trois disciplines. Même si elle n'a pas une technique de saut parfaite, elle essaie toujours de faire au mieux pour ne pas faire tomber de barre", racontait le numéro un mondial. 

Son dauphin est le jeune jeune prodige britannique, Tom McEwen, et son BWP de 14 ans, Figaro van het Broekxhof. En signant un excellent parcours sans-faute sur le cross et en n'écopant que de 1,20pt sur le test d'obstacles, le couple termine avec un total de 33,50pts.

Côté français, deux cavalières étaient engagées dans le CCI 5*L et toutes les deux en sont venues à bout. Quelques semaines après avoir couru le Badminton avec Wont Wait, Clara Loiseau sellait ici un autre pur-sang réformé des courses : Ultramaille. 21e après le dressage, le couple est remonté à la 15e place après avoir récolté 8,8pts de temps au cross et 5,2pts à l’hippique. Un peu moins chanceux, Marie-Caroline Barbier et Picasso d’Oréal terminent 21èmes avec un refus au cross puis un refus et deux points de temps à l'obstacles soit un total de 92,1pts.

Tous les résultats : ICI