CCI4* de Burghley : Jean Teulère 18e
samedi 01 septembre 2012

teulere-matelot
Jean Teulère et Matelot du Grand Val © www.scoopdyga.com

« Une démonstration». C’est ainsi que William Fox-Pitt et Mark Phillips, concepteur du cross, ont défini le parcours de Sinead Halpin et Manoir de Carneville, l’un des 4 couples sur les 85 partants, arrivés dans le temps et leader après le cross (36,3 pts) : « Ce n’est pas le plus rapide, expliquait l’Américaine en parlant du Selle Français, mais il est très facile à diriger. De plus, d’avoir couru ce CCI4* l’an dernier m’a aidée, car je savais où les chevaux pouvaient être fatigués. »

La fatigue était en effet le leitmotiv. « Je pense que le terrain était lourd pour les derniers concurrents, ce qui est une surprise, affirmait Mark Phillips. L’autre explication est le manque d’épreuves en Grande-Bretagne, beaucoup de concours ayant été annulés à cause de la pluie de ces derniers mois. » Les deux suivants sont, eux habitués des podiums. Andrew Nicholson, 2e, prend 2’’ de temps dépassé, et Fox Pitt 6’’ avec Parklane Hawk (« Un cheval fait pour Burghley »). A noter la plus forte remontée est pour Mark Todd. 64e au dressage avec Major Milestone, le Néo-Zélandais remonte à la 15e place (60,8 pts).

Côté français, la plus grande satisfaction est à mettre à l’actif de Jean Teulère et Matelot du Grand Val. « Le début de tour a été difficile, raconte Jean, parce qu’il était collé au mors et qu’il sautait fort. Jusqu’au n°13. C’est un terrain pour les vrais chevaux de cross. » Après avoir pris toutes les options directes, il rentre sans incident avec 10 pts de temps. Il termine 18e.
Cela n’avait pas très bien commencé pour les Tricolores, avec l’abandon d’Eddy Sans. « J’ai senti que Mayland commençait à fatiguer au gué n°26. En arrivant dans l’arène (n°30), il était trop fatigué, d’où les deux refus au n°31 ». Suivait Sydney Dufresne et Quincey. Après un début de tour serein, le cavalier dut abandonner, Quincey s’étant donné un coup au postérieur sur la haie du « Burghley » n°21. Après Jean Teulère, Gwendolen Fer prenait le départ avec Leria du Ter. « Leria s’est mise à l’effort dès le début, mais moi j’ai eu du mal à me mettre
dans le tour. J’avais une appréhension, suite à la chute de la jument au 4* de Badminton (en 2011). Je n’étais pas dans mon assiette. Cela a été mieux au n°7 et je lui ai fait confiance. » Elle remonte de 35 places et se classe 36e.
Régis Prud’hon suivait avec Debiut. Après un début qui ne s’est pas déroulé tel qu’il le souhaitait (une « georgette » qui perturba le cavalier), la suite fut moins délicate et le cheval finit le cross sans problème, mais avec du temps. « Je reconnais qu’il manquait un peu de condition, expliquait Régis à la fin de son cross. Mais c’est un cheval volontaire et prudent. Je suis très fier de lui. J’ai pris deux options, une que j’avais décidé à la reconnaissance, au n°19, et l’autre au « Burghley » car j’ai vu une chute avant que je parte (Sam Penn), et j’ai préféré optionner ».
Demain visite vétérinaire à 10h pour les 56 couples encore en lice.

Tous les résultats en cliquant ici!

et toutes les vidéos du cross de Burghley classées par cavalier en cliquant ici