CCI5*-L Pau : Ailsa Wates et William Fox-Pitt au coude-à-coude
jeudi 28 octobre 2021

Ailsa Wates et Woodlands Persuasion
Pour leur premier CCI5*-L, Ailsa Wates et Woodlands Persuasion se sont installés en tête du classement provisoire après la première journée de dressage © Solène Bailly/Les 5 étoiles de Pau

Après une matinée consacrée au dressage du CAIO4* à Pau, place au dressage du CCI5*-L cet après-midi ! Douze des quarante-six couples engagés se sont ainsi élancés sur la carrière d’honneur du domaine de Sers. Et, sans grande surprise, c’est un podium provisoire 100 % britannique qui s’est dessiné avec, en tête, deux cavaliers ex-æquo : la jeune Ailsa Wates et William Fox-Pitt.

C’est sous un soleil radieux et face à public venu déjà nombreux que les premiers cavaliers du CCI5*-L de Pau ont déroulé leur reprise de dressage. Ils étaient douze cet après-midi à ouvrir le bal – dont neuf Britanniques et, parmi eux, cinq qui reviendront demain avec leur seconde monture ! –, à commencer par le numéro un mondial, Oliver Townend. Associé à Ridire Dorcha (Limmerick) pour la première fois en CCI5*-L, le cavalier a placé, dès le début de cette compétition, la barre très haute en signant une belle reprise, estimée à 72,22 % par les juges (et même quasiment à 76 % pour celui placé en H). Cela, notamment grâce à de très bons changements de pieds – à l’exception du dernier – et de beaux allongements aux trois allures. De quoi récolter de nombreux 8 et satisfaire le cavalier. « Je suis très satisfait de ce qu’a réalisé Ridire aujourd’hui. C’est vraiment un bon cheval, qui a beaucoup progressé. Nous l’avions vendu il y a quelque temps, il était parti chez la cavalière australienne Sophie Adams mais, finalement, il est revenu dans mes écuries. C’est un cheval avec lequel je m’entends très bien, il a vraiment confiance en moi et, pour son premier 5*, je suis ravi de ce qu’il a fait », confiait-il après sa reprise. Mais les 27,8 points obtenus par le couple n’ont malheureusement pas suffi pour conserver la tête du classement provisoire tout au long de l’après-midi. C’était en effet sans compter sur William Fox-Pitt et Oratorio, un fils d’Oslo Biats, avec qui le Britannique avait également couru sur cette même piste il y a dix ans. Le couple a signé une bonne reprise, notée à 72,59 % (27,4 points), conclut ce premier test avec seulement 0,4 points de moins que son compatriote et s’empare donc de la tête du classement provisoire.

Premier 5* et première place au classement provisoire pour Ailsa Wates

Dernière cavalière à prendre le départ cet après-midi, la jeune Ailsa Wates a créé la surprise en signant, avec son Woodlands Persuasion (Cevin Z), l’autre meilleure reprise du jour, notée à 72,59%... Tout comme celle de William Fox-Pitt et Oratorio ! À l'issue de cette première journée de dressage, les deux couples britanniques finissent donc ex-aequo. Au total, Ailsa Wates et son étalon gris ont décroché pas moins de quatre fois la note de 9 (pour les arrêts, le trot moyen et une transition) et de très nombreuses fois celle de 8. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la cavalière de vingt-deux ans ne s’attendait absolument pas à un tel résultat pour son tout premier CCI5*-L. « C’est fantastique, j’ai du mal à réaliser ce qu’il se passe. Woodlands est un cheval merveilleux, je le monte depuis de très nombreuses années, nous avons gravi les échelons ensemble. Nous avons notamment fait les Juniors, et c’est formidable d’en être arrivé à un tel niveau aujourd’hui. Il a seize ans et pourtant il continue à tout donner pour moi. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu courir mon premier 5* avec lui et non avec un autre cheval. Il est en pleine forme et je crois que Pau risque de devenir l’un de ses concours préférés ! Dès qu’il est arrivé, j’ai senti qu’il était à la fois prêt comme jamais, enthousiaste et excité. Il se plaît vraiment ici et se donne encore plus qu’à la maison », confiait avec émotions la cavalière notamment formée par Michael Jung et qui s’entraîne désormais aux côtés Sarah Millis pour la partie dressage et Tina Cook pour les deux autres tests.

Des Français heureux

Deux couples tricolores étaient au départ cet après-midi. Premiers à dérouler, Florian Ganneval et Blue Bird de Beaufour (Diamant de Semilly) ne pouvaient, comme l’affirmait le cavalier, rêver meilleure entrée en matière pour leur toute première compétition à ce niveau. Après une reprise ponctuée de quelques erreurs comme dans le premier allongement au trot lors duquel Blue Bird a échappé un départ au galop ou dans le dernier changement de pied, le couple décroche un score de 33,4 points. Quelques fautes, certes, mais rien qui ne puisse enlever le sourire au cavalier installé en région toulousaine, qui a notamment présenté de bonnes épaules en dedans, un bel arrêt puis reculer, et trois très bons premiers changements de pieds. « Nous sommes dans notre niveau technique habituel. J’estime que nous n’avons pas raté notre reprise, même si, bien sûr, nous aurions pu l’optimiser un peu plus. Les quelques erreurs que nous avons commises sont vraiment dommage et nous perdons quelques points à cause de cela mais il s’agit-là d’une de nos meilleures reprises. Même en CCI4* nous n’avons jamais obtenu une telle moyenne cette année. Je m’étais fixé comme objectif d’avoir entre 30 et 35 points donc je suis ravi ! Et Blue Bird est un cheval que j’ai acheté et formé depuis ses quatre ans, je suis vraiment heureux de le voir arriver à ce niveau-là », soulignait-il.

Tout comme lui, Cyrielle Lefevre et Armanjo Serosah (Romando de l’Abbaye) prenaient ici le départ de leur tout premier CCI5*-L. Et, eux aussi, signaient cet après-midi leur meilleure reprise de l’année, leur permettant de décrocher un score de 33,5 points. « Je suis vraiment satisfaite de cette reprise. Il y a quelques incompréhensions, comme lors des changements de pieds, pour lesquels je suis à la fois déçue et pas déçue car ils sont passés, mais en deux temps. Il faut que nous continuions à travailler cela. Au-delà de ça, tout le travail au trot était vraiment très bon. La note est correcte et mon cheval, par rapport à sa progression, a donné le meilleur de ce qu’il pouvait faire aujourd’hui donc je suis contente », affirmait la cavalière qui, elle aussi, forme ce cheval depuis ses quatre ans. Du côté des Français, aujourd’hui, il ne semblait donc y avoir que du positif !

Leurs compatriotes Sidney Dufresne, Arthur Duffort, Régis Prudhon, Maxime Livio (associé à Vitorio du Montet, Vegas des Boursons n’ayant pas été présenté lors de l'inspection vétérinaire ce matin), Rémi Pillot et Cédric Lyard s’élanceront quant à eux demain. Rendez-vous donc dès 10 heures pour la deuxième partie de ce test de dressage !

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.