CHI Genève : Victoire suisse en Grandeur pour Robin Godel
vendredi 10 décembre 2021

Robin Godel et Grandeur de Lully CH remportent pour la première fois le cross indoor de Genève
Robin Godel et Grandeur de Lully CH remportent pour la première fois le cross indoor de Genève © Scoopdyga

On a bien cru que Karim Laghouag et son pétulant Punch de l’Esques allaient enchainer les victoires en cross indoor ! Mais à Genève, il fallait compter avec Robin Godel, galvanisé par son public, et la parfaite écoute de Grandeur de Lully CH.

Pour les seize couples partant à l’assaut du cross indoor Tribune de Genève, il fallait venir à bout des vingt-six obstacles représentants trente-cinq efforts hérissés sur 1150 m dans une galopade à 450m/mn. Parmi les obstacles conçus par le constructeur angevin Equibois, deux comportaient un système de sécurité susceptible de se déclencher en cas de choc, au prix d’une pénalité de huit points, et le dernier avait une barre mobile, fautive à huit points aussi. Aucune pénalité n’a été enregistrée sur ces obstacles, en revanche quelques directionnels et les obstacles autour du gué ont entrainé quelques refus. Mais la subtilité pour déterminer le podium s’est jouée dans le barème de l’épreuve jugée au temps idéal, c'est-à-dire que les pénalités de temps tombent aussi bien en cas d’excès de vitesse qu’en cas de dépassement du temps autorisé, en l’occurrence de 150 secondes. C’est dire s’il était important de coller au tracé roulé par le chef de piste Peter Haseböhler avec la complicité du délégué technique Giovanni Masci ! Peter Haseböhler tient beaucoup à ce barème : « Ici c’est une épreuve de démonstration, on veut faire le show, avoir de belles images ! Je ne veux pas que ça soit une course ! » Restait à trouver la bonne équation, pas évident surtout pour les premiers à prendre le départ ! Parmi les espoirs suisses, Nadja Minder, vingt-et-un ans, s’en est bien approchée avec Aquila B (Aqua Minerale Kzi), une jument suisse de dix-sept ans. Elles terminent à la troisième place. Côté jeune espoir, on remarque aussi le bon tour du haut-savoyard Thibault Champel, venu presque en voisin, qui termine au septième rang avec Astarté de Madeleine (Ténor de la Cour).
Dernier à partir, Maxime Livio a péché pour excès de zèle, signant le meilleur chrono en 145,65 secondes, ce qui lui valait cinq points de pénalité et un quatrième rang à la clé ! Parfaitement accoutumé de ces épreuves, Karim Laghouag a signé le score presque parfait en 149,14 secondes avec Punch de l’Esques (Hermès d’Authieux) toujours aussi agile. Déjà vainqueur de cette épreuve, mais deuxième lors de sa dernière édition en 2019, le couple allait-il doubler la mise après sa victoire sur le cross indoor du Mans ? Le tenant du titre sur la piste genevoise, l’Irlandais Cathal Daniels parti dans un bon train, était aussi un sacré prétendant. Malheureusement, son KWPN Alcatraz s'est pris un antérieur dans les branches de la haie du dernier directionnel, donnant à tous une grosse frayeur ! Sorti en main par son cavalier, il ne semblait pas souffrir de boiterie. Après ces émotions, d’autres bien meilleures attendaient le public déjà très nombreux autour de la grande piste de Palexpo. C’est en effet un magnifique tour que signait Robin Godel en selle sur son compagnon des championnats d'Europe, Grandeur de Lully CH (Greco de Lully). Lui aussi frôlait le temps idéal, mais avec un léger dépassement de sept dixièmes, ce qui lui assurait la victoire, le différentiel du couple français avec les fameuses 150 secondes étant supérieur ! Un peu déçu de l’issu avec ce barème, mais heureux de la nouvelle performance de son alezan, Karim Laghouag, espère bien être encore de la partie en 2022 avec lui : « C’est la propriétaire de Punch qui va décider, mais en tout cas il est en pleine forme ! »

Pour consulter les résultats en détails, cliquez ici