Cross indoor : le Punch de Laghouag
dimanche 05 décembre 2021

Karim Laghouag
Avec son jeune retraité, Karim Florent Laghouag a réalisé une véritable démonstration au Mans. © Ph. Coll FFE/PSV

L'expérience a payé du côté du Mans, samedi soir, à l'occasion du cross indoor : dans une ambiance de feu, c'est Karim Laghouag et son Punch de l'Esques, dix-huit ans, qui s'impose, devant Maxime Livio et Boleybawn Prince, dix-sept ans, et Camille Lejeune en selle sur sa fougueuse R'du Temps Blinière, seize ans. Les retraités du concours complet sont loin d'avoir dit leur dernier mot !

S'il est bien une discipline, en indoor, qui allie le sport, le spectacle et l'ambiance, c'est bien le cross. Et cela ne s'est pas démenti, samedi soir, dans le manège du Boulerie Jump, au Mans. Le public a accueilli les complétistes tricolores avec une réelle ferveur et les cavaliers engagés, habitués des grands espaces, ne boudent pas leur plaisir quand il s'agit de saluer les supporters réunis en un seul et même lieu... Après les finales du Grand National de dressage et de saut d'obstacles, le cross indoor a conclu une journée de sport bien remplie.

Première à s'élancer dans cette épreuve, sur les coups de 18h30, Julie Simonet et Sursumcord'Or (Yarlands Summer Song) ont tenu la tête quelque temps, tandis que Raphaël Cochet faisait une petite frayeur au public - mais heureusement, Valencia (Caleandro), sa monture, est parvenue à se tirer d'une mauvaise réception -, et que Marie-Charlotte Fuss chutait de Under de la Roque (Capital), en fin de parcours, heureusement sans gravité. Après que Stanislas de Zuchowicz ait décidé de jeter l'éponge avec Hubert des 3 Arbres (Troubadour d'Aurel) suite à une incompréhension, Camille Lejeune posait une vraie belle option sur la victoire : avec sa très fougueuse grise R'du Temps Blinière (Airborne Montecillo), impatiente de quitter sa boite de départ, le cavalier réalise un parcours sans faute en 109,79, abaissant le chrono de Julie Simonet de près de cinq secondes.

Un tour d'honneur anticipé pour Karim

Mais, malheureusement pour lui, le leader ne goutera pas très longtemps aux joies de se savoir en pôle position : avec son fidèle Punch de l'Esques (Hermès d'Authieux), Karim Florent Laghouag, habitué des cross indoor, survole le parcours, avec de bonnes places, uniquement en avançant. Maniant son hongre alezan avec dextérité, le médaillé olympique abaisse encore le temps de référence : 103,56, soit 6 secondes de mieux que Camille Lejeune. Autant dire que le showman Laghouag a pris le temps de faire un tour d'honneur anticipé avant même de quitter la piste et de la laisser au concurrent suivant ! Regis Prud Hon et son fils de Quatar du Plapé, Kaiser HDB, signe un joli parcours, avec un cheval moins maniable, mais en 119,79, prenant ainsi la 4e place du provisoire. Autre médaillé olympique, Christopher Six et Undercover BHS Z (Ultra Boy), qui participaient tous deux à leur premier cross indoor, signent également un parcours sans pénalité, avec un chrono de 119,82, à 3 centièmes de Régis Prud Hon. Il faudra ainsi attendre l'avant dernier cavalier au départ, Maxime Livio, et Boleybawn Prince (Colin Diamond), dix-sept ans, pour mettre un peu de suspens sur l'issue finale de l'épreuve : le couple prend du train, perd du temps mais finit par regagner plusieurs secondes en fin de parcours. Mais ça n'est pas assez : en 104, 14, il est moins d'une seconde derrière Karim Florent Laghouag et s'empare d'une seconde place méritée. Dernier à s'élancer avec, lui aussi, un retraité en bonne forme, Luc Chateau commet une faute avec son entier Propriano de l'Ebat (Clown du Chesnay), dix-huit ans, comme Punch, mais termine un joli tour qui lui permet finalement d'accrocher une 7e place. 

Punch, génie du cross

Dire que Karim Florent Laghouag était comme un poisson dans l'eau sur la piste du Mans relève d'un euphémisme. "Punch a été admirable, l'âge n'a visiblement pas d'emprise sur lui", réagissait son cavalier en sortie de piste. "On l'a beaucoup préservé cette année, on lui a fait faire un complet qui était le championnat de France. Derrière, on a décidé d'arrêter sa carrière de concours complet. Mais il est toujours au top, il faut que je fasse attention, car un jour, il tournera avant un obstacle tellement il anticipe le trajet à prendre. Il est au top, il est hyper droit. C'est un cheval qui est tellement douillet, sensible, que, quand il y a quelque chose, on le voit de suite. D'ailleurs, c'est assez paradoxal, car c'est un véritable guerrier en piste. Et il y prend du plaisir."

Karim salue l'ambiance sur le cross indoor et observe que les virages sont de plus en plus nombreux, obligeant les cavaliers à véritablement tourner court et à jouer avec le chrono. "Punch est un véritable génie du cross et de l'obstacle. Je pense que, dans mes piquets de chevaux, c'est celui qui a aligné le plus de double sans faute, au crosse et à l'hippique. La semaine prochaine, je vais à Genève. J'ai fait une 125 la semaine dernière où j'ai été deuxième." Sur la question de réunir les trois disciplines sur une même journée de compétition, Karim voit la chose d'un très bon œil. "C'est extra d'être ensemble, de se côtoyer. Y'a pas de disciplines qui sont au-dessus ou en dessous des autres... Ce qui est sûr, c'est que le cross indoor remplit les tribunes, c'est toujours blindé et ça met notre discipline en valeur. Benoit Cernin me disait tout à l'heure qu'il adorerait faire un tour de cross indoor. Les cavaliers de saut d'obstacles sont hyper demandeurs de ce genre d'épreuves. Leurs propriétaires un peu moins, visiblement !

Les résultats de l'épreuve ici