Du beau sport dans des conditions idéales au Pin 
lundi 14 septembre 2020

Podium GN Le Pin septembre 2020
Podium GN Le Pin septembre 2020 © FFE/PSV

Après une saison particulière où les organisateurs français ont été remarquables en maintenant leurs événements, le circuit Grand National a confirmé tout l’intérêt qu’on lui portait. De Saumur, avant le confinement, à Jardy -où « nous naviguions à l’aveugle » comme le mentionne Michel Asseray- jusqu’aux deux éditions successives au Pin qui se sont déroulées sans encombre, le circuit de la Fédération Française d’Equitation aura permis aux meilleurs tricolores de performer en compétition malgré un contexte atypique.

C’est donc ce week-end au Haras du Pin que s'est achevée l’édition 2020 du Grand National de concours complet. Dès jeudi, les cavaliers de concours complet se sont affrontés sur le magnifique site du Haras du Pin sous un soleil radieux. Que demander de plus ? Si les épreuves Pro 3 et Pro 4 se sont courus le premier jour, les épreuves phares du week-end ont quant à elles débuté vendredi avec le dressage, le cross samedi et enfin l’hippique le dimanche pour clôturer cette ultime étape du circuit Grand National 2020.

Christopher Six infaillible cette saison

En tête de la Pro élite à l’issue du dressage, Thibault Valette conservait ses 24,8 points après le cross avec Qing du Briot grâce à un parcours sans incidents et au chronomètre parfait. Déjà vainqueur de l’étape précédente sur le site du Haras du Pin en août dernier le couple aurait pu réitérer sa performance mais le sort en a décidé autrement pour le couple olympique qui était non-partant à l’hippique… Le protégé de l’Ecole Nationale d’Equitation s'est fait une entorse au boulet, le privant de défendre sa place de leader. Punch de l’Esque, le partenaire de Karim Florent Laghouag se serait quant à lui mis un coup sur cette même articulation, obligeant son cavalier à conclure le concours avant le test de jumping.

Gwendolen Fer, de retour avec son fidèle Romantic Love, deuxième jusqu’au dimanche matin prenait donc la tête et s’élançait en dernière sur cet ultime test du saut d’obstacles. Malheureusement, le couple faute à deux reprises et se voit donc reculer de quinze places dans le classement. Des événements qui ont profité à Christopher Six et Totem de Brecey : troisième après le dressage le couple rentrait du cross avec un score vierge, lui permettant de conserver ses 27,5 points. Parti en avant-dernier le cavalier n’a pas flanché et réalise un parcours parfait sur le jumping qui lui vaut la victoire ! La révélation des derniers championnats d’Europe sénior semble infaillible cette saison, « son capital confiance est à 200% et son investissement personnel indéniable, donc ça paye ! » confie Michel Asseray. « Avoir un couple qui s’affirme de concours en concours est de bon augure pour Thierry Touzaint ». Tous les feux sont donc au vert pour le cavalier d’Ile de France. La deuxième place revient au jeune talent Victor Levecque. Cinquième avant l'ultime test de saut d’obstacles avec 28,3 points, il remonte de trois places grâce un score vierge avec son fidèle Phunambule des Auges. Autre couple olympique présent ce week-end : Trésor Mail et Sidney Dufresne, eux aussi double sans-faute aux obstacles. Ils auraient pu conserver leur score du dressage mais 0,8 points de temps à l’hippique viennent s’ajouter au compteur pour un total de 29,2 et une  troisième place. 

L’écurie Yet Communication – Haras de la Belletière (Christopher Six, Raphael Cochet et Lisa Gualtieri) remporte donc cette 4ème étape du Grand National devant l’écurie Equisense (Victor Leveque, Anouk Canteloup et Ugo Provasi) et l’écurie Cadre Noir de Saumur – Concept PGO (Jean-Loup Bigot, Arnaud Boiteau et Nolan Le Cointre) qui termine 3ème.

Thaïs Meheust dans toutes les têtes 

Impossible de ne pas penser à Thais Meheust ce week-end au Pin… C'est sur cette même étape du Grand National support du Championnat de France des As et des 7 ans que la si pétillante jeune femme perdait la vie l’année dernière. C’est donc naturellement que l’organisation a souhaité rendre hommage à cette cavalière avant de récompenser les meilleurs couples et équipes de ce week-end. En présence de ses parents et du staff fédéral, le Haras du Pin est revenu sur le palmarès époustouflant de cette jeune fille, qui courait ses premiers championnats d’Europe à l’âge de douze ans, avant de vibrer sous une minute d’applaudissements.