L'heure de la retraite a sonné pour Quoriano*IFCE
mardi 27 septembre 2022

Arnaud Boiteau et Quoriano*IFCE, ici lors du CIC4* de Pau en 2014
Arnaud Boiteau et Quoriano*IFCE, ici lors du CIC4* de Pau en 2014 © Eric Knoll

En onze ans de carrière internationale, Quoriano*IFCE (Coriano), piloté depuis ses débuts par Arnaud Boiteau, a foulé quelques-unes des plus belles pistes du monde. Des championnats du monde Jeunes chevaux au Lion d'Angers en 2011 au CCI5*-L de Pau en 2019 et 2020, en passant par le CCIO4* du Haras du Pin il y a deux ans, les championnats d'Europe de Malmö en 2013 ou encore Chatsworth, Bramham, Blair Castle et Luhmühlen, le bai s'est illustré à travers l'Europe et a bien souvent fini dans le top 10 de ces rendez-vous désormais très réputés. Mais aujourd'hui, à dix-huit ans, comme l'a annoncé Arnaud Boiteau, il est temps pour Quoriano*IFCE de prendre sa retraite sportive. « À 18 ans et après plus de 10 saisons passées à haut-niveau, nous avons décidé d'offrir à Quoriano la retraite qu'il mérite. Moins allant sur ses derniers parcours, il semble nous dire qu'il en a assez et qu'un nouvel engagement serait probablement celui de trop... », expliquait son cavalier sur ses réseaux sociaux. Une annonce empreinte d'une certaine émotion, Quoriano*IFCE ayant évidemment a tout jamais marqué la carrière d'Arnaud Boiteau. « De nos aventures communes, je retiendrai notamment deux sélections européennes (Malmö en 2013 et Avenches en 2021) et un podium à Pau en 2014, mon seul en cinq étoiles à ce jour. Je retiendrai surtout les sensations extraordinaires qu'il m'a procurées, la remise en question permanente qu'il m'a imposée, la relation singulière qui nous a liée en raison de sa très forte personnalité. Aussi doué que délicat et fin, il est de ces chevaux qui font évoluer leur cavalier à tous niveaux, y compris dans sa communication avec le cheval en général », soulignait-il. Fini donc les grandes galopades sur les cross de complet, c'est désormais l'herbe des pâtures que le bai va fouler. Bien que, comme le précise Arnaud Boiteau, Quoriano*IFCE y soit déjà habitué. « L'IFCE m'ayant judicieusement permis de faire vivre Quoriano en extérieur depuis plusieurs années pour qu'il se sente mieux et collabore donc davantage, la transition avec sa nouvelle vie en pâture devrait se faire en douceur. » Bonne retraite, champion !