O Ma Doué Kersidal, le petit prodige du concours complet
vendredi 15 janvier 2021

Lisa Gualtieri et O Ma Doué Kersidal
Lisa Gualtieri et O Ma Doué Kersidal © Pauline Bernuchon

Pour cette dixième et dernière rétrospective consacrée aux poneys ayant marqué l’histoire de l’équipe de France poney, L’Éperon revient sur le parcours de O Ma Doué Kersidal. Avec ses neufs sélections et ses multiples victoires lors des plus beaux événements en France comme à l’étranger, le palmarès de l’étalon a de quoi impressionner.

« Avoir un champion des quatre ou cinq ans n’est pas mon but. Je souhaite que le travail soit éducatif et qu’ils arrivent à se prendre en main », confiait Françoise Galès Loiseau dans un entretien pour L’Éperon en 2018. Éleveuse passionnée, c’est elle qui a fait naître O Ma Doué Kersidal (Willow All Gold x Roz Ar Moor par Kit) au sein des écuries familiales. Et si l’étalon n’a en effet pas été sacré lors de championnats dans ses premières années, le moins que l’on puisse dire c’est que la suite a été toute autre. Sous la selle d’Hugo Bogrand de 2009 à 2012, le couple remporte notamment le CC1* de Burghley en Angleterre, pays dans lequel il s’est principalement illustré à cette époque. En 2013, l’étalon revient en France, aux côtés de Lisa Gualtieri. Après trois années de formation durant lesquelles le couple a appris à se connaître et a fait ses débuts en compétition, Lisa et O Ma Doué prennent leur envol en 2016. Vice-champions de France en Poney 1 Excellence cette année-là, ils s’engagent dans leur premier Grand Prix quelques mois plus tard. Très vite, le couple s’est avéré redoutable et a enchaîné les victoires. Vainqueurs du CCIP2* de Pallare en 2016, ils gagnent trois années de suite le Grand Prix de Pompadour (de 2017 à 2019), remportent le CCIOP de Marbach en 2018 et sont sacrés champions de France As Poney Élite Grand Prix en 2019. Ensemble, Lisa et O Ma Doué formaient donc un duo des plus performants. Grâce au formidable étalon, la jeune cavalière a d’ailleurs pu réaliser son rêve : participer aux championnats d’Europe. Et O Ma Doué n’a pas fait les choses à moitié puisque, ensemble, ils y prendront part trois fois, se classant dans le Top 10 en individuel chaque année.

Un membre incontournable de l’équipe de France

Au cours de sa carrière, l’étalon a été sélectionné pas moins de neuf fois en équipe de France. S’il n’est jamais revenu des championnats européens avec une médaille en individuel autour du cou, l’étalon a néanmoins participé à la réussite de son équipe en obtenant l’or en 2017, le bronze en 2018 et l’argent en 2019. Panoplie complète. En 2019, il gagne également le CCIOP par équipe de Marbach. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’O Ma Doué a permis à la France de continuer à être l’une des meilleures nations européennes de concours complet. Ce qui lui a notamment valu d’être élu cheval de l’année par les lecteurs et internautes de L’Éperon en 2019. O Ma Doué a donc également su conquérir le cœur de tous les passionnés de sport et de poney.

Après une carrière sportive des plus réussies, cette année-là, l’étalon alors âgé de 17 ans fait ses adieux à la compétition. Depuis, il se consacre à la reproduction et a notamment été associée aux championnes Perle du Boisdelanoue (Twist de Tyv) – dont la pouliche, Kalypso du Boisdelanoue est née au mois de mars dernier – et Nanouchka de Swan (Willowway Piper’s Bay). La relève est donc assurée.