Paget disqualifié à Burghley, Nicholson a gagné
mercredi 23 avril 2014

Burghley 13 Jonathan Paget et Clifton Promise
Jonathan Paget et Clifton Promise © FEI

La chose est confirmée par une décision partielle du Tribunal de la FEI en date du 22 avril : Jonathan Paget est déclassé de Burghley, c'est donc Andrew Nicholson qui a gagné.

La FEI (Fédération Equestre Internationale) vient de rendre une décision partielle (à lire ici)  concernant "l'affaire Paget". Rappelons que le cheval de Jonathan Paget , Clifton Promise, vainqueur du CCI**** de Burghley avait été contrôlé positif à la réserpine
Jonathan Paget, la personne responsable (PR), a reconnu que la substance interdite a été trouvée dans le cheval et a demandé que le Tribunal de la FEI statue sur sa disqualification du CCI**** de Burghley avant une audience complète concernant sa responsabilité. (Paget plaide l'absence de de faute. ) Il a adressé cette demande le 7 avril également dans le but que la situation soit clarifiée avant les prochains CCI**** et notamment celui de Badminton (8/11 mai).  La FEI a donc décidé de le déclasser et il doit également rendre la dotation perçue. C'est d'ores et déjà une très belle nouvelle pour son compatriote Andrew Nicholson qui devient donc le vainqueur de Burghley avec Avebury (il est aussi 2ème avec Nereo) et certainement une motivation supplémentaire pour gagner ce week-end le CCI**** de Lexington qui avec Burghley et Badminton constitue le Grand Slam Rolex.

Reste à savoir ensuite ce qu'il en sera de la responsabilité de Paget, sur laquelle la FEI devrait statuer début juin

A noter que, par contre, aucune décision n'a été prise ou en tout cas publiée, concernant le cas du collègue d'écurie de Paget,  l'Australien Kevin Mc Nab dont le cheval Clifton Pinot avait également été contrôlé positif à la réserpine

Affaire à suivre

Commentaires


Bertrand A | 24/04/2014 12:12
... Notamment dans les petits internationaux de type CSI 1 et 2 étoiles.

BEATRICE C | 24/04/2014 08:51
La FEI se doit d'être intraitable dans ce domaine, et augmenter les contrôles.