Retour sur le CICO en images et en paroles
mardi 27 mars 2012

cico jung leopin
Michael Jung et leopin © PSV Jean Morel

Retrouvez en vidéo les passages sur le gué de Michael Jung, Clayton Fredericks, Donatien Schauly...les parcours de CSO des meilleurs étrangers et français ainsi que les commentaires de Michael Jung, Clayton Fredericks et Laurent Bousquet à l'issue du concours

MICHAEL JUNG (ALL), 1er, 2ème, 4ème : Mes 3 chevaux ont été très bons, très performants. RIVER OF JOY est le moins expérimenté des trois, il était distrait sur le tour car il n’est pas habitué à ces conditions, c’est sûrement
pour ça qu’il a fait quelques petites fautes. Dans l’ensemble il a bien sauté. LEOPIN a été excellent, un peu trop chaud au début mais il s’est calmé vers le milieu du tour et a fini sans faute, donc c’était vraiment super pour moi.
SAM a fait une excellente détente, et ne s’est pas relâché pendant le tour, ça a donc été un vrai plaisir.

Sur le complet de Fontainebleau : Je crois que je suis venu pour la première fois en 2006, et je reviens chaque année depuis. Fontainebleau est un endroit super, il y a beaucoup de terrains d’entraînements qui permettent aux chevaux de s’habituer aux lieux, notamment pour le dressage. Mais la raison la plus importante de ma venue chaque année est la qualité des sols : quelle que soit la météo, pluie ou soleil, c’est toujours très bon. C’est un excellent endroit pour commencer la saison.
Ses projets pour 2012 : Je me concentre sur SAM, qui courra Marbach mi-mai, Aachen début juillet et les Jeux Olympiques fin juillet.

CLAYTON FREDERICKS (AUS), 3ème : Un sans faute est un sans faute ! (rires) Je suis très content. C’est un travail de longue haleine, pour en arriver là. On a fait une très bonne détente, et c’est pour ça que nous sommes là, pour avoir une bonne préparation. On travaille maintenant pour les Jeux Olympiques.
Sur ces participations au complet de Fontainebleau : Oh, je n’arrive pas à me souvenir de la première fois que je suis venu ici ! (rires) J’aime les concours français. Ils sont bons, et pour le moment encore, moins chers que les concours anglais. On y mange bien, le vin est délicieux, les gens sont top. J’ai toujours l’impression d’être bien soutenu en France, je crois que les français aiment les australiens ! (sourire)
Ses projets pour 2012 : Gagner !!! (rires) J’ai à côté de moi un petit échantillon de la concurrence… (il désigne Michael Jung). On doit continuer à travailler.
Son opinion sur le nouveau format de la Coupe des nations FEI ? Le nouveau format du CICO est très bon, et les français l’ont bien soutenu. Mais il est très décevant de voir que les anglais n’envoient pas une équipe complète, par exemple. Les fédérations doivent soutenir et encourager ce circuit, et la dotation est toujours un argument. Les cavaliers viennent pour 3 raisons sur un concours : d’abord, les installations, ensuite, le bas prix des engagements et enfin, une belle dotation. J’ai trouvé très décevant que les fédérations ne poussent pas plus de cavaliers à venir à Fontainebleau, et j’espère que les prochaines étapes verront plus d’engagés par équipe, des australiens, des anglais, etc.

LAURENT BOUSQUET (FRA), sélectionneur national : Ce weekend a été décevant et insuffisant. Nous avions beaucoup de chevaux engagés. Dans le CICO 3*, nous avons 1 cheval dans les 9 premiers : si on se contente de
ça, on ne met pas la barre très haut, notamment sur le plat mais aussi dans l’ensemble. Je pense que ce concours est un véritable coup de pied aux fesses pour les français. Il y a eu de la préparation, nous avons eu
les stages d’hiver et je crois que tout le monde s’est cru beau. C’est donc le moment de retrousser ses manches et de se mettre au travail.
Ses remarques sur les couples de la longue liste JO 2012 :
QUIRINAL DE LA BASTIDE*ENE (Stanislas de Zuchowicz) : Sur le dressage, c’est mieux, mais pas suffisant, surtout au niveau du galop. Il a eu une sensation de déséquilibre qu’il n’a pas su corriger, il a pensé que ralentir l’aiderait alors que c’était tout l’inverse : il n’a pas su solutionner le problème immédiatement. La vidéo a suffi à elle-même pour le faire comprendre. Sur le cross, on a un refus qui dénote plus d’un problème de conduite que d’un problème de franchise. Quand au CSO, la détente était facile, mais ça s’est dégradé une fois en piste. Il faut absolument être plus exigeant.
OCARINA DU CHANOIS*MILI (Donatien Schauly) : Globalement, le cheval n’était pas tout à fait à 100%. Donatien Schauly a pu faire très peu de stages finalement, il a eu des examens militaires à passer, puis sa
femme a accouché de façon prématurée, et enfin OCARINA a eu un suros qui l’a gêné, ce qui nous amène à début mars. Le cheval était donc trop frais sur le plat, mais il a fait un bon cross. Sur le CSO, il n’a pas été assez exigeant avec le chrono, et s’il y a bien une chose que je n’aime pas ce sont les points de temps…
PUNCH DE L’ESQUE (Karim Laghouag) : Le cheval a eu un véritable mieux sur le dressage. Il était sage et décontracté, ce qui est un vrai progrès. Il y a malgré tout trop de fautes techniques qui plombent la moyenne.
Sur le cross, il devait prendre des risques. Il a pris un refus sur une pointe qu’aucun des Allemands n’a sautée. Ce n’est pas la catastrophe, mais la performance est insuffisante. Il a été en revanche très bon sur le CSO.
Dans les bons points français de ce CICO 3*, on a KALIN DE BURGO monté par Eric Vigeanel qui est un très bon cavalier. Il est vraiment dommage qu’il n’ait pas de cheval de championnat. On doit attendre la maturation de

ses jeunes chevaux. Un cavalier qui a vraiment fait plaisir c’est Denis Mesples. Il était très en confiance sur le CSO et le cross, il a fait de bons parcours même s’il n’avait pas son cheval de tête. C’est très encourageant de le voir comme ça, il revient dans le haut niveau. C’est bon pour la suite de la saison. Dans les bons points, on a aussi Didier Willefert. C’était l’un des piliers de l’Equipe avant, c’est un bon cavalier, et PIVOINE DES TOUCHES (Donatien
Schauly), qui a fait un bon concours, sa performance est très satisfaisante.

Son opinion sur le nouveau format de la Coupe des nations FEI ?
Je fais partie de ceux qui ont soutenu ce CICO 3* et je suis déçu que les fédérations ne jouent pas le jeu. Pour qu’il y ait des dotations, il faut des sponsors ; et pour attirer les sponsors, il faut plus d’équipes. Le jour où on
pourra aligner 10 à 12 équipes comme en CSO, ce sera beaucoup plus intéressant pour les sponsors. Je pense que la Belgique, l’Italie, la Suède ou les Irlandais auraient pu envoyer une équipe et je suis déçu qu’ils ne l’aient
pas fait.