fisherRocana FST à la retraite
mardi 13 avril 2021

Michael Jung et Fisherrocana FST
Michael Jung et Fisherrocana FST © Eric Knoll

Après plus de dix années passées à briller sur les plus belles épreuves internationales, l’heure de la retraite a sonné pour fisherRocana FST. Une page se tourne pour la jument, tout comme pour son cavalier de toujours, Michael Jung.

Elle n’avait plus rien à prouver. En dix ans de carrière, fisherRocana FST (Ituango XX x Rose II par Carismo) aura décroché plus de douze victoires sur le circuit international. Parmi les plus belles d’entre elles, impossible de ne pas citer le CCI4* de Lexington, que la bai a remporté trois années de suite en 2015, 2016 et 2017 – et où elle se classe deuxième l’année suivante – ainsi que les championnats du monde jeunes chevaux en 2011 au Lion d’Angers. Le nombre de médailles d’argent et de bronze affichées à son palmarès a, lui aussi, de quoi impressionner : les Jeux équestres mondiaux de Caen en 2014, les championnats d’Europe de Strzegom en 2017, le CCI4* de Pau en 2015 et 2016, etc. Si certains émettaient quelques réserves au sujet de son potentiel lors de ses premières apparitions sur les terrains de concours complet en raison de sa petite taille et de son amplitude atypique, la jument a très vite montré que cela n'était pas un problème pour elle. Dotée d'une détermination et d'une générosité sans faille, elle a su prouver qu'elle avait bel et bien sa place sur les plus belles compétitions du monde. « Avoir un cheval qui se bat autant pour son cavalier est incroyable », racontait Michael Jung dans nos colonnes en 2016. Précise et obéissante sur le dressage, rapide et quasiment toujours sans pénalité sur le cross… Au fil des années, fisherRocana FST s'est imposée parmi les meilleurs chevaux au monde.

Hier soir, Michael Jung, annonçait la fin de la carrière sportive de sa jument de seize ans. Outre l’âge et la carrière déjà bien belle de celle qu’il surnommait affectueusement Roxie, c’est la situation sanitaire actuelle qui a conforté la décision du cavalier. « L'année dernière, à cause de la Covid, elle n'a fait que quelques petites compétitions, en espérant que tout puisse reprendre cette année. Elle a profité d'une belle pause hivernale avec Sam dans le paddock. Mais quand nous avons réalisé que cette nouvelle année ne serait pas très différente de la précédente […], j'ai décidé de la retirer du sport », a déclaré le cavalier lui aussi multi-médaillé.

À partir d’aujourd’hui, c’est donc officiellement une nouvelle vie qui commence pour Rocana. Comme l’a également annoncé Michael Jung, la jument se prépare désormais à sa future vie de maman ! « J’ai déjà hâte de rencontrer sa progéniture, mais aussi de la voir jouer tous les jours dans le pré avec Sam », concluait-il.

Pour revoir le cross de fisherRocana FST et Michael Jung à Lexington en 2016, c’est ici.