Catherine Henriquet remporte le Grand Prix
lundi 29 mai 2006

paris6-henriquet-carinho
Catherine Henriquet et Carinho des Noes - Ph. Claude Bigeon

Le traditionnel concours de dressage de la Garde républicaine offrait une bonne quinzaine d’épreuves couvrant des niveaux allant de la D2 à la RLM Grand Prix.

Plus animé plus dynamique, ce concours proposait un Grand Prix Pro1 qui s’est couru le samedi après-midi après une démonstration d’attelages emmenée par Benjamin Aillaud et les Ecuries des Elfes Blancs. Treize partants étaient au départ de ce Grand Prix où quelques couples se trouvèrent en difficulté. C’est finalement Catherine Henriquet et Carinho des Noes qui s’imposent en 65,625% devant Sylvie Poulain et Adenauer (64,958%), Sylvie Corellou et Helio II (63,833%), Pierre Subileau et Sejlgaards Carlos (63,417%) puis Remy Issartel et Hilton du Clotobie (63,250%). A noter que Sylvie Corellou était une nouvelle fois sur ce type d’épreuve, présente avec deux montures : avec Hostens de Bel, elle termine à la huitième place en 62,042%. Déception pour Carlos Pinto qui, associé à Novatel JCL Puy du Fou , sera stoppé par le jury pour irrégularité dans les allures de son lusitanien de 12 ans.

« Je l’ai trouvé très bien, car j’ai bien pu gérer chaque figure par rapport à la qualité de ses allures et son équilibre, commentera Catherine Henriquet en sortie de piste. Souvent je le laissais partir, cette fois-ci je l’ai bien remis en avant. Après Jardy et Saumur, c’est sa meilleure note de la saison. »

Dans les classés, Remy Issartel et Hilton du Clotobie participaient à leur deuxième Grand Prix Pro1. Vainqueur à Jablines le 21 avril, ce dresseur des Yvelines qui, dans la vraie vie, est commercial chez EDF, réalise un score total de 63,250%. « Hilton a eu peur avant d’entrer sur le rectangle. Il était trop tendu, analyse ce cavalier de 31 ans qui a emmené ce selle français des épreuves jeunes chevaux jusqu’au Grand Prix. Il a fait des fautes, mais il y a des choses positives dans ses pirouettes et ses transitions piaffer/passage par exemple. » Entraîné par Marina Van den Berghe, Remy Issartel, ce fixe un objectif pour la saison, le CDI*** de Saumur.

Photos de Catherine Henriquet et Rémy Issartel à La Garde par Claude Bigeon