Championnats d'Europe Poneys : Blanche Carré Pistollet qualifiée pour la finale individuelle
samedi 14 août 2021

Blanche Carré Pistollet et Dazzling Kid d’Herbord accèdent à la RLM qui aura lieu ce dimanche matin
Blanche Carré Pistollet et Dazzling Kid d’Herbord accèdent à la RLM qui aura lieu ce dimanche matin © Guillaume Levesque

Belle surprise dans l’individuel pour la cavalière française Blanche Carré Pistollet, qui dépassait hier la très symbolique moyenne de 70% associée à Dazzling Kid d’Herbord, synonyme de qualification pour la RLM. Aujourd'hui, pour la seconde partie de ce championnat, c'est l’Allemande Rose Oatley qui a très logiquement décroché l’or, avec son scintillant bijou Daddy Moon.

« Non non, je suis contente… mais j’ai quand même fait des petites fautes », lâche la très talentueuse Allemande Rose Oatley, dont la mine n’exprimait pas une très grande joie en sortie de rectangle près  du tableau affichant 82.270%. « J’aurais pu mieux faire, mais bon, je suis quand même satisfaite ». On sent le niveau d’exigence de la jeune fille de 14 ans, issue d’un père aux origines 100% polonaises et d’une mère australienne, une certaine Kristy Oatley, cavalière olympique bien connue de la discipline installée avec sa famille à Hamburg. « C’était une super reprise. Evidemment, elle aurait pu… non non, c’était très bien », commente de con coté Caroline Roost, nouvelle entraîneuse nationale officiant pour la première année à la tête de la Mannschaft, succédant ainsi au monument Cornelia Endres qui pilotait de main de fer cette très redoutable équipe depuis plus de trente ans. « Rose n’était pas déçue, mais juste très très concentrée. Elle était peut-être un peu tendue et avait la pression car sa coéquipière Antonia Roth (Daily Pleasure WE) avait sorti un 81.027% hier, dans la première partie de ce championnat individuel ». La médaille d’argent est ainsi tombée autour du cou de cette Antonia, tandis que ce sont la Danoise Sophia Boje Obel Jorgensen et Adriano B qui montent sur la troisième marche du podium individuel (79.676%). 

La quatrième Allemande Antonia Busch-Kuffner (Kastanienhof Cockney Cracker), qui se serait de toute façon vu évincée de la RLM selon le règlement de la FEI - qui ne permet qu'à trois cavaliers d'une même nation de repartir dans la Libre -, a subi une grande frayeur de son charismatique alezan qui s’est braqué à plusieurs reprises devant un pot de fleurs jaunes (69.892%, 28e). Un dur moment pour la cavalière, presque aussi difficile que la pauvre cavalière russe dans l’épreuve par équipes dont le poney n’a pas voulu rentrer sur le rectangle et qu’on n’a pas revue dans le championnat individuel. 

La Française Blanche Carré Pistollet signe un test propre et soigné, avec même quelques accents de brillant de temps en temps aux rênes d’un poney, Dazzling Kid d’Herbord, sérieux et attentif, qui semble assez plaire aux juges. Conclusion : 71.594%. De mémoire de chroniqueur, jamais une telle moyenne n’a été atteinte par un couple français aux championnats d’Europe – même s’il faut reconnaître que la notation a bien augmenté depuis ces dix dernières années. Une vraie performance qui lui permet de rentrer, tout juste, dans la RLM, une conclusion de championnat assez rarement écrite par un cavalier de l’Hexagone. 

Pour la sélectionneuse nationale Muriel Leonardi, « mes cavalières ont monté proprement, à leur niveau. Je ne peux rien leur reprocher ». C’est ainsi que Stella Briand/Under Cover Fast sort à 69.297% (36e sur 63), Anna Dupuy Pelardy/Champomy, à 67.703% (46e) et enfin Suzanne Camus/Oscar à 67.324% (52e). « Il nous manque les poneys de gros calibres », regrette l’entraîneuse indépendante. « Je vais tenter d’y travailler pour la saison prochaine, en autres en faisant investir des parents dans des locations de bons poneys et en récupérant Bandro Hit Linaro dans l’équipe ».  

« Vous verrez dimanche matin, on va présenter des super RLM », conclut Caroline Roost. Et nous sommes impatients d’admirer ça.