Championnats d’Europe : la Grande-Bretagne affiche ses ambitions
mardi 07 septembre 2021

Charlotte Fry et Everdale
Charlotte Fry et Everdale ont tout simplement dominé cette première journée de compétition à Hagen © FEI/Liz Gregg

Alors que les championnats d’Europe de saut d’obstacles se terminaient avant-hier, débutaient aujourd’hui ceux de dressage. Pour cette première journée de compétition, deux couples par nation avaient rendez-vous sur le rectangle pour tenter de décrocher une médaille en équipe demain, mais aussi une qualification en individuel pour le Grand Prix Spécial de jeudi, qui sera ouvert aux trente duos les plus performants lors de cette première épreuve, le Grand Prix. Et, contre toute attente, ce ne sont pas les Allemandes qui ont dominé la compétition aujourd’hui !

Quinze nations se sont donné rendez-vous cette année à Hagen, pour les championnats d’Europe de dressage. Comme à l’accoutumée, la compétition a débuté aujourd’hui avec le Grand Prix et les deux premiers couples de chaque équipe ont déroulé leurs reprises. On aurait pu croire que l’équipe allemande allait, comme à Tokyo, prendre la tête des opérations dès le premier jour, mais il n’en fut rien. Pourtant, Dorothee Schneider et Helen Langehanenberg ont toutes les deux offert aux juges de belles reprises, respectivement notées à 74,985 % et 73,960 %. De son côté, Dorothee Schneider, cette fois-ci en selle sur son Hanovrien de treize ans Faustus (Falsterbo 11) en raison de la blessure sans gravité de sa fidèle Showtime FRH (Sandro Hit), a malheureusement notamment dû faire face à une certaine incompréhension sur la ligne finale : alors qu’il devait passager, son bai a pris le galop. « Parfois, quand il n'est pas en confiance, il passe derrière ma jambe, ne va plus vers son mors et alors nous commettons une faute. Mais il a réalisé un bon travail au galop. Il a encore besoin de temps pour le rassembler et l'équilibrer mais il y arrive de mieux en mieux. Et puis, ce sont là ses premiers championnats ! », expliquait la cavalière allemande. Malgré tout, le couple a largement pris la tête du classement provisoire suite à son passage et s’est imposé avec plus de deux points d’avance sur le duo néerlandais composé d’Adelinde Cornelissen et Governor-Str (Totilas), ayant jusqu’ici obtenu la meilleure moyenne. Mais Dorothee Schneider n’avait pas vraiment de quoi rester sereine en ce qui concerne son classement et la suite de l’épreuve, notamment pendant le passage du Britannique Gareth Hughes, associé à Sintano van hof Olympia (Sandro Hit). Le couple a en effet proposé une belle reprise et a manqué de peu de s’installer tout en haut au classement provisoire. Avec une moyenne de 74,394 %, il ne manquait donc que 0,591 points au duo pour prendre la tête à ce moment de la compétition.

Charlotte Fry et Everdale donnent le ton

Il y a quelques semaines, à Tokyo, les Britanniques n’ont pas réussi à décrocher l’or tant convoité. Et une chose semble certaine : cette semaine, à Hagen, ils comptent bien repartir avec un titre européen. C’est en tout cas ce qu’a laissé comprendre la jeune Charlotte Fry, toujours associé à son KWPN de douze ans, Everdale (Lord Leatherdale). Avant-dernier couple de ce premier groupe à partir, les deux complices ont immédiatement pris la tête du classement provisoire en obtenant des notes très largement supérieures à celles de leurs concurrents pour chacune des figures imposées. Un très bon travail aux trois allures et une fluidité récompensés par la belle moyenne de 77,671 %. « Everdale a été incroyable. Il est rentré si frais de Tokyo, son énergie ne s'épuise jamais. Il adore travailler et a vraiment grandi depuis les Jeux olympiques. Durant la reprise, j'ai eu l'impression que j'avais juste à profiter de cet instant. C'était vraiment agréable », racontait la cavalière de seulement vingt-cinq ans. Une moyenne que n’a pas réussi à atteindre Nanna Skodborg Merrald, associée à Atterupgaards Orthilia, une jument Oldenburg de seize ans par Gribaldi. Mais la Danoise a créé la surprise en devançant la grande Dorothee Schneider. D’excellents piaffers, des figures au trot très bien exécutées et un bon travail au galop : nul doute que le couple méritait ses 75,085 %, qui leur permettent de prendre la deuxième place du classement provisoire en individuel. Il devance ainsi Dorothee Schneider, troisième, Gareth Hughes, quatrième et Helen Langehanenberg, cinquième.

Du côté du classement provisoire par équipes, sans surprise, grâce aux belles prestations de Gareth Hughes et Charlotte Fry, la Grande-Bretagne occupe la première place. Nul doute que Carl Hester et Charlotte Dujardin feront tout demain pour garder cette place si précieuse et ainsi décrocher la médaille d’or en équipe. Derrière les Britanniques, pour le moment, se trouve le Danemark, suite au très bon passage de Nanna Skodborg Merrald et à celui de Charlotte Heering, associée à Bufranco (Negro), dont la reprise a été notée à 70,699 %. Enfin, c’est l’Allemagne qui complète ce podium encore très provisoire. En effet, de redoutables couples sont attendus demain et pourraient bien changer la donne, à l’image des doubles championnes olympiques en titre Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB (Easy Game), de sa compatriote Isabell Werth et Weihnegold Old (Blue Hors Don Schufro) ou encore Cathrine Dufour et son exceptionnel Bohemian (Bordeaux).

Une entrée en matière en demi-teinte pour les Tricolores

Dans le clan français, Marie-Emilie Bretenoux était la première à s’élancer, aux rênes de Quartz of Jazz (Lawrence). Le couple déroule une reprise correcte, malgré des piaffers avançant beaucoup – qui lui font perdre de précieux points – et une petite mésentente sur la ligne finale composée de passage et de piaffers. Néanmoins, la cavalière sort du rectangle avec un grand sourire et semble ainsi satisfaite de sa prestation, jugée à 68,655 %. « Je suis très satisfaite de ma reprise aujourd’hui. Il y a quelques petites fautes qui nous ont pénalisés mais nous terminons avec une moyenne que nous avons habituellement en internationaux, ce qui me rassure sur notre régularité », confiait la cavalière en sortie de piste. Si elle se classe quatrième au provisoire immédiatement après avoir déroulé sa reprise, une fois tous les concurrents du jour passés, Marie-Emilie Bretenoux chute à la dix-septième place.

Maxime Collard et son fidèle Cupido PB (Painted Black) étaient le second couple tricolore à s’élancer aujourd’hui. Et c’est malheureusement une grande déception que l’on a pu lire sur les visages de la cavalière et des membres du staff fédéral une fois le salut final effectué. Car tout ne s’est pas déroulé comme prévu, notamment lors de l’exécution du premier piaffer de la reprise : visiblement tendu, Cupido PB s’est brutalement arrêté avant de débuter cette figure. Un accident qui n’a pas été sans conséquence et qui a fait perdre beaucoup de points au couple, le piaffer étant noté avec un coefficient de 2. Après un travail au galop correct, le duo obtient la moyenne de 65,326% et se classe trentième. « Je suis forcément très déçue de ma reprise. Nous avons fait une énorme faute sur le premier piaffer à laquelle je ne m’attendais pas car nous n’avons pas l’habitude de la faire, je ne me suis pas méfiée. Puis quelques autres fautes par la suite qui nous ont malheureusement coûté des points », analysait Maxime Collard après sa reprise. Jan Belmemans, sélectionneur national de l'équipe de France, n’a, lui non plus, pas caché sa déception. « C’est dommage car ces figures sont habituellement une force pour Maxime et Cupido. J’espère que demain, nos couples Alexandre Ayache et Zo What et Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnerhall II seront prêts et obtiendront de bons résultats », confiait-il. Pour l'instant, les Tricolores se classent onzièmes. Mais rien n'est encore joué, et pour connaître le dénouement de cette compétition par équipes, rendez-vous demain dès 8h30 sur Clipmyhorse.tv.

Pour consulter les résultats individuels, cliquez ici.

Pour consulter le classement provisoire par équipes, cliquez ici.

(Re)découvrez la reprise de Charlotte Fry et Everdale, auteurs de la meilleure performance du jour :