« Dakota n’était pas forcément celle que l’on attendait en tête du championnat », Pauline Vanlandeghem, championne de France Pro 2
lundi 17 août 2020

Pauline Vanlandeghem, championne de France Pro 2 2020 avec Dakota de Hus*IFCE
Pauline Vanlandeghem, championne de France Pro 2 2020 avec Dakota de Hus*IFCE © Elodie Muller

Sacrée championne de France Pro 2 en 2018 avec Sertorius de Rima Z*IFCE, c’est cette fois en selle sur la fille de Don Juan de Hus, Dakota de Hus*IFCE, que la cavalière du Cadre Noir, Pauline Vanlandeghem, a décroché une nouvelle médaille d’or (73,026%, 71,921% et 74,955%). Retour sur son nouveau sacre et ses projets pour la suite de la saison.

Vous avez dominé de bout en bout ce championnat Pro 2 avec Dakota de Hus*IFCE. Quel est votre bilan global ?

Je suis très contente car sur le papier ce n’était pas forcément elle qui était en tête, je suis donc très fière d’elle. Je suis contente car elle a tenu le rythme de bout en bout en ne commettant pas de faute sur la première épreuve notamment. Je pense qu’elle prend vraiment des points parce qu’elle est très fluide, ce n’est pas la plus flashy mais elle fait tout très bien, elle n’a pas de grosses lacunes. Elle prend donc des points sur l’ensemble des mouvements. A 8 ans seulement, elle progresse à chaque sortie.   

C’est une jument avec laquelle vous avez participé l’année dernière aux championnats du monde des 7 ans à Ermelo. Quelle a été son évolution entre cette échéance et le Master Pro de Vierzon ? 

Elle n’est pas sortie en concours après Ermelo qui se tenait au mois d’août 2019. Je l’ai ressortie assez tôt en début d’année 2020 sur le concours du Mans, dans les Pro 2 en février, avant d’y retourner en mars. Après le confinement, nous avons été à Mâcon qui était donc son troisième concours avant de prendre la direction du Master Pro. Elle a obtenu ici à Vierzon ses meilleures notes et notamment 73% dans le Saint Georges, ce qu’elle n’avait jamais obtenu !  

Quels sont les points forts de Dakota ?

Elle a beaucoup de force et son rassemblé au galop lui permet de réaliser de très belles pirouettes. Le trot n’est pas son allure de prédilection mais elle s’améliore en ce moment grâce au travail sur le passage, je pense qu’elle a encore une vraie marge de progression à ce niveau-là. Au galop elle est assez facile pour elle. Elle a fait des fautes pendant le championnat sur les lignes mais je le mets sur le compte de la fatigue et du manque d’expérience. Elle a normalement  de très beaux changements de pieds tandis que le pas allongé est aussi l’un de ses atouts.  

Après ce titre de championne de France, quelle va être la suite de la saison pour elle ? 

Pour Dakota la saison 2020 se termine à Vierzon puisque je souhaite maintenant la préparer pour le niveau Pro 1. Elle n’est pas encore prête sur ces épreuves et je ne veux pas lui mettre de pression en continuant sur les Pro 2 tout en travaillant en parallèle le piaffer ou les changements de pieds aux temps. La saison aura donc été courte et nous devrions reprendre en début d’année 2021 au Mans comme d’habitude. 

Il y a deux ans vous remportiez déjà ce titre de championne de France Pro 2 avec Sertorius de Rima Z*IFCE. Désormais âgé de 10 ans, son absence des terrains de concours a été prolongée. Comment va-t-il ?

Il va beaucoup mieux après s’être fait opérer de coliques deux fois ! Il reprend enfin le travail depuis un mois et demi, il est en pleine forme et il devrait réattaquer prochainement. J’ai vraiment profité de cette pause pour reprendre un peu les bases, effacer les petites choses qui n’allaient pas, mais il va vraiment très bien après une pause d’un an… J’ai vraiment hâte de le retrouver car c’est un cheval qui était très attendu sur le plus haut niveau mais je ne veux pas pour autant lui mettre de pression. Je pense qu’il reprendra tranquillement la saison 2021.