Finale du Grand National : Kineton-Passier garde la tête
samedi 11 octobre 2008

jablines8-podium
De gauche à droite, l'équipe du Puy du Fou, l'écurie Kineton Passier et l'Ecurie Bockmann © Marie-Hélène Merlin

Pour le dressage, la finale du Grand National, c’était à Jablines en Seine et Marne, dans les superbes installations que tient la famille Perrin. Interviews d'Alain Francqueville, de Julia Chevanne et de Mme Robiez

Interview de Mme Robiez, propriétaire de la sellerie Kineton

Les cavaliers des dix écuries en lice ont disputé cette troisième et dernière étape sur une carrière parée des couleurs de l’automne magnifiées par un doux soleil. Et les performances furent à l’unisson. Julia Chevanne déroula une très belle reprise avec Calimucho confortant ainsi la pole position qu’elle avait acquise à Jardy (avril) et maintenue à Auvers (mai) aux côtés de Rémy Issartel/Hilton de Clotobie (3e) et au bénéfice de l’écurie Kineton-Passier qui était en tête et le reste. L’Ecurie du Puy du Fou, représentée par Carlos et Isabelle Pinto, respectivement avec Notavel et Pastor, conserve sa 2e position, Carlos ayant mené à un train d’enfer son généreux Lusitanien à la 2e place du GP. Carlos Pinto est également 4e de ce GP avec Poderoso de Retiro, un Lusi élevé au Brésil, dont c’était le premier Grand Prix tout comme pour Sino de Almeida, Lusitanien également doté d’un très joli piaffer, monté par Stéphanie Delpierre. Pas nouveau, mais peu vu ces derniers mois, Ollivier permettait à Marc Boblet de signer une 6e place qui, associée à la 13e de Sara Magnusson/Rangoon, allait propulser l’Ecurie Bockmann à la 3e place qu’occupait le tandem Sellerie Lagrange-Laboratoires Bonne. Mais Gilles Siauve, 8e avec Aston, était seul pour défendre les intérêts de cette écurie, après le décès de sa coéquipière Marie-Caroline Maillard auquel cette étape de Jablines a été dédiée alors que le podium du Grand national se mettait en place. Un moment d’intense émotion au bord de la piste, avant que les récompenses et le tour d’honneur ne redonnent la place au sport.