GN Dressage: Riwera et Jessica, encore !
dimanche 07 octobre 2012

enseignants9-michel-riwera
Jessica Michel et Riwera © Les Garennes

Après son retour gagnant des championnats nationaux à Saumur, Riwera était en forme et Jessica Michel avait décidé d’ajouter Compiègne à son planning de fin d’année qui ne comprenait normalement que le CDI 5* de Lyon et la Finale du GN à Saint-Lô. Et elles ont encore gagné !

Les deux championnes, qui sont engagées aux côtés de Vincent Guilloteau et Woodstock pour l’Ecurie Kineton-PIkeur pouvaient ainsi lui donner un sérieux coup de pouce lors de cette cinquième et avant-dernière étape du Grand National. Cette seconde victoire du couple du Haras de Hus (71,61), qui était déjà vainqueur aux Bréviaires, complétée par la très bonne 3e place du Vendéen (67,27 )permettait à l’Ecurie Kineton-Pikeur, 12e après l’étape des Bréviaires, de remonter à la 6e place, si nos calculs sont justes, les classements n’étant pas encore publiés à l’heure où nous écrivons. 

Verneuil Dressage, en tête jusque-là mais 8e de l’étape compiègnoise, recule à la 2eplace, Laurence Vanommeslaghe étant contrainte de laisser Sarah Casanova défendre seule cette écurie avec Ulan, car Avec Plaisir avait besoin d’une quinzaine de jours supplémentaires pour son rétablissement. Cette écurie serait ainsi ex æquo avec Team Normandie-Verneuil Dressage, dont les deux cavaliers, Jean Philippe Siat et Ludovic Henry, étaient également présents à Compiègne.

Equidia Life, représentée par ses deux cavalières, Julia Chevanne et Pauline Leclercq, prendrait une toute petite avance en tête du classement. Quant à Equitechnic-Derby Assurances, 2ede l’étape de Compiègne grâce à un joli GP de Catherine Henriquet et Paradieszauber (2e avec 68,87), elle gagnerait une place au détriment de Biosem Equiperformances. Ni Claire Gosselin (petite colique sur place de Karamel de Lauture), ni  Anne-Spohie Serre qui devait présenter Loutano, n’ont couru l’épreuve.

Les écarts entre les trois premières écuries sont très serrés à l’issue de ce week-end, ce qui devrait assurer à la finale de Saint-Lô un Grand Prix très disputé le samedi 10novembre, avec la présence des principales vedettes.

Hier voyait aussi les jeunes,les As, disputer la première étape de leurs championnats. Minimes, cadets,juniors et Jeunes Cav. n’étaient que 24 engagés au total des quatre classes d’âge.  Une désaffection très préoccupante,que les responsables fédéraux interrogés ont du mal à expliquer. Mais, comme le petit nombre d’engagés en championnat Pro Elite quinze jours plus tôt, elle pointe la faiblesse des effectifs à ces niveaux d’excellence nationale. Et là,il s’agit de la relève.