Jan Bemelmans : "A Rotterdam, nous visons la qualification olympique"
lundi 12 août 2019

Jan Bemelmans
Jan Bemelmans © Scoopdyga

Alors que les championnats d'Europe de Rotterdam arrivent à grands pas, la Fédération française d'équitation annonce les objectifs des dresseurs tricolores lors du rendez-vous continental. Absents des Jeux Equestres Mondiaux de Tryon, les Bleus du dressage devront saisir leur chance si ils espèrent se rendre à Tokyo pour les JO 2020.

La Fédération française d'équitation l'annoncé la semaine dernière : il y aura bien une équipe de France de dressage au championnat d'Europe de Rotterdam. En plus de Morgan Barbançon Mestre/Sir Donnerhall II, la France sera représentée par Stephanie Brieussel/Amorak, Charlotte Chalvignac/Lights of Londonderry et Arnaud Serre/Ultra Blue de Massa. Pour les quatre Tricolores, l'enjeu est de taille : ils pourraient revenir des Pays-Bas avec une qualification pour Tokyo. Ce ticket pour les JO est clairement l'objectif du sélectionneur national Jan Bemelmans, conscient que la tâche ne sera pas aisée : "Il reste trois places, et il y a encore beaucoup de concurrence. Le Danemark va être difficile à battre, donc en réalité, il n'en reste que deux. Les Irlandais ont bien tourné à Aix-la-Chapelle, les Portugais ont aussi montré de belles choses et les Belges sont également des concurrents sérieux. Ça va être un vrai combat ! [...] La consigne c'est que tout le monde doit faire son maximum.[...] Ces derniers jours avant le départ sont les plus durs, il faut savoir rester calme, après une fois au championnat, tout le monde sait ce qu'il a à faire.

Du côté des cavaliers, chacun a compris l'enjeu et veut évidemment faire de son mieux. "Se qualifier pour Tokyo va être difficile, mais c’est réalisable, on en est tous conscients", indique ainsi Arnaud Serre. "Si on fait tous ce qu'on sait faire, on a vraiment une chance de décrocher cette qualification. L'équipe est assez homogène, tous les couples sont fiables, ça peut jouer en notre faveur", ajoute Stéphanie Brieussel. Pour la championne de France en titre, mais néanmoins moins expérimentée que les autres sur ce type d'échéances, pas de pression particulier, juste l'envie de "faire le mieux possible et qu'on arrive à décrocher la qualification pour les JO. On se connait tous très bien, on se voit souvent en concours, j'espère qu'on va passer un bon moment sportif et humain." "Gus (Sir Donnerhall) est en super forme. On va donner notre maximum pour décrocher cette qualification olympique !", conclut Morgan Barbançon Mestre.