Le Dr. Wilfried Bechtolsheimer s'est éteint
vendredi 10 avril 2020

Wilfried Bechtolsheimer
Wilfried Bechtolsheimer aux côtés de Mistral Hojris, la monture olympique de sa fille Laura © Coll.

Le Dr. Wilfried Bechtolsheimer, éminente personnalité du dressage britannique, a succombé d'une maladie le 10 avril, il était âgé de 71 ans.

"Nous voyons le soleil décliner et pourtant, nous sommes surpris quand tout devient noir". Ce sont avec ces doux mots que la dresseuse Laura Tomlinson-Bechtolsheimer a annoncé la mort de son père, le docteur Wilfried Otto Bechtolsheimer. 

Né en Allemagne, Wilfried Bechtolsheimer s'est marié à Ursula Kipp dans les années 80. Tous deux ont ensuite déménagé à Eastington Stud, au Royaume-Uni, dont ils adopteront la nationalité peu après. C'est d'ailleurs sous couleurs britanniques que Wilfried Bechtolsheimer courra les championnats d'Europe de Mondorf les Bains, au Luxembourg, en 1995 avec Giorgione.

Plus qu'un cavalier, Wilfried Bechtolsheimer était aussi un excellent professeur, il a profondément marqué le dressage britannique. Un cavalier en particulier lui doit beaucoup : Carl Hester. Après trois ans passés à s'entrainer avec le docteur, Carl a débuté chez les Séniors en 1990. Deux ans plus tard, il s'est rendu aux Jeux Olympiques de Barcelone avec Giorgione que Wilfried Bechtolsheimer avait lui même entrainé jusqu'au Grand Prix avant de le lui prêter. Ce geste n'est d'ailleurs pas sans rappeler celui qu'il aura quelques années plus tard envers Charlotte Dujardin quand il lui confiera un certain Valegro peu avant les JO de Londres. Elle en ramènera l'or en individuel mais également par équipe. Cette dernière était également composée de Carl sur Uthopia et de Laura Bechtolsheimer avec Mistral Hoojris, Laura qui n'était autre que la fille de Wilfried, la boucle était définitivement bouclée ! 

De manière générale, Wilfried Bechtolsheimer a beaucoup donné, que ce soit aux cavaliers, aux organisateurs de concours ou aux instances dirigeantes du dressage britannique. "Le Dr Bechtolsheimer partageait généreusement son temps et son savoir. Pendant quatre décennies, il a été l'un des plus grands supporters du dressage britannique. Nous lui sommes tous incroyablement reconnaissants. Il nous manquera beaucoup, nous lui porterons toujours une grande estime et une grande affection", écrivait British Dressage.

Une cérémonie intime se déroulera samedi 11 avril à 11h à Ascona, en Suisse. La rédaction adresse ses sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à ses proches.