Master Pro Vierzon : les nouveaux champions de France Pro 3 et Pro 1 sont…
samedi 15 août 2020

Le podium du championnat Pro 3 avec Pauline Guillem, Isabelle Gayot et Renaud Ramadie © DR/FFE/PSV

A l’issue des deux premiers jours de compétition au Master Pro de dressage à Vierzon, six cavaliers ont d’ores et déjà été médaillés d’or, d’argent et de bronze. Si la jeunesse s’est imposée dans le championnat Pro 3 avec Pauline Guillem, l’expérience de Bernard Bosseaux été récompensée dans le niveau Pro 1. Résumé et analyse de ces deux premiers championnats de la semaine !

Comme l’avait annoncé le juge 4* Alban Tissot à l’issue de la première manche, le championnat Pro 3 a été très serré. Alors que trois couples se tenaient à 69% jeudi, les cartes ont été légèrement rebattues sur la Pro 3 Grand Prix, décisive pour le classement final. Légèrement car les trois couples en tête la veille restent ceux qui ont dominé cette deuxième épreuve ce vendredi, mais l’ordre final a quelque peu changé !

Après avoir reporté la Pro 3 Préliminaire avec Daydream d’Arion (69,969%), Isabelle Gayot a subi les affres de la pression d’un championnat sur cette deuxième journée. A seulement 8 ans, le fils de Don Diamond a montré une très belle qualité d’allures avec notamment une très belle expression dans le travail au trot. Malheureusement, une pirouette manquée et deux erreurs de texte couteront la médaille d’or à sa cavalière/propriétaire qui s’empare malgré tout de la médaille d’argent avec un total de 138,713 points (68,744% sur la deuxième manche).

Et c’est avec un total de 138,915 points que Pauline Guillem est parvenue à se hisser sur la plus haute marche du podium en selle elle aussi sur un cheval de 8 ans, Don Easy ! La cavalière possède une plus grande expérience en championnat et a su présenter son fils de Don Frederico sous son meilleur jour. Expressif dans les développements, le couple a perdu des points dans le travail au pas avant de dérouler un enchainement au galop de qualité. La moyenne de 69,102% sur la deuxième manche leur permet de s’emparer de la médaille d’or et de penser d’ores et déjà au niveau supérieur (lire l’interview de Pauline ICI).

Lui aussi en lice pour prétendre au titre de champion de France Pro 3, Renaud Ramadier s’empare de la médaille de bronze avec Come Back de Massa. En déroulant un travail sérieux avec beaucoup de fluidité, le cavalier de l’élevage Massa manque la première place en commettant une faute dans la ligne des quatre temps en fin de reprise. Pour autant, le couple sort avec une note de 68,667% et grimpe sur la troisième marche du podium (138,261pts).

A noter les très belles performances hors championnat d’une autre jeune jument prometteuse de 8 ans dans cette catégorie, Dancing Highness, qui remporte ce vendredi la Pro 3 Grand Prix sous la selle de Camille Chéret Judet (71,590%). « Initialement je ne pouvais pas engager dans le championnat Pro 3 en étant classée dans le Top 50 des Pro Elite, j’ai donc misé sur Scoop du Bois Luric dans le championnat Pro 1 ayant engagé Duke of Swing dans le Grand National. Mais finalement le règlement a changé en raison des circonstances particulières donc j’aurais pu choisir les Pro 3 au lieu des Pro 1. C’est le jeu et je décroche malgré tout une médaille de bronze avec Scoop donc je suis contente », a expliqué la cavalière de Pamfou Dressage. 

Bernard Bosseaux de bout en bout

En effet, le couple Camille Chéret Judet/Scoop du Bois Luric a évolué ces dernières années sur le Grand National, mais la paire était au départ du championnat Pro 1 à Vierzon. « Cette année les aléas de la vie et du sport on fait qu’il n’était qualifié pour aucun championnat puisqu’il était 97ième du classement des Pros. J’ai pu être rattrapée pour circonstances exceptionnelles dans les Pro 1 mais tout simplement parce que le cheval n’est pas sorti depuis 1 an et demi, explique Camille. Il a eu un petit accident d’écurie au printemps dernier et du coup je trouvais plus fairplay pour lui de le remettre sur un niveau inférieur. Le plus important pour moi était que le cheval retrouve de la confiance et là il a montré deux bonnes épreuves sur lesquelles j’ai pu lui faire confiance en piste. Aujourd’hui j’ai eu le sentiment de pouvoir plus le monter, être plus précise et plus exigeante avec lui, il se livrait beaucoup plus », poursuit la nouvelle médaillée de bronze Pro 1 (68% et 68,447% 136,447pts au total).

En déroulant une reprise montée au cordeau, expressive et dynamique, marquée par un bon travail au passage et piaffer, Charles Edouard Renaud et Danzig W sont sortis de piste avec une belle note de 70,895% leur permettant de décrocher la médaille d’argent (138,602pts).

Rien ni personne n’aura donc pu priver Bernard Bosseaux de remporter son premier titre de champion de France en Pro 1. Installé en Normandie, l’ancien cavalier de l’équipe de France a présenté une jeune jument très prometteuse sur ce niveau d’épreuve, Rilkadora Z. Très à l’aise sur le travail au passage et au piaffer, la fille de Rilke manque encore de repères commettant une faute dans la ligne de changements de pieds aux deux temps. Malgré cela, le couple a obtenu une moyenne de 71,342%, creusant un peu plus son avance dans le classement du championnat. Un duo que l’on retrouvera dans le niveau supérieur pour les années à venir (retrouvez l’interview de Bernard ICI) !

A noter qu’en parallèle du championnat, plusieurs têtes connues de l’équipe de France étaient aussi au départ de cette Pro 1 Grand Prix dont Charlotte Chalvignac-Vesin avec Elice (3ième de l’épreuve avec 68,448%) ou encore Pierre Volla en selle sur sa nouvelle jument, Silvermoons Mariechen (6ième avec 67,500%).

Les résultats complets : ICI.