Pour préparer le CDI de Saumur...
mardi 24 avril 2012

Virginie Mathys et Sohnlein Spezial
Virginie Mathys et Sohnlein Spezial © Les Garennes

Les 16 et 17 avril, neuf cavaliers des groupes Elites et Espoirs ont participé à un stage fédéral sur sélection d’Alain Francqueville et animé par Hans Hienrich Meyer Zu Strohen. Cette concentration avait deux motivations. C’est d’abord la préparation du prochain CDI*** de Saumur (26 et 26 avril) pour six cavaliers. C’est aussi pour Jessica Michel (Haras de Hus près de Nantes) une heureuse occasion d’affiner son entraînement avec Riwera avant les J.O. de Londres.

Participaient également les cavaliers en tête du classement fédéral actuel à savoir ; Sébastien Duperdu (Passe-Partout), Claire Gosselin (Karamel de Lauture) et Catherine Henriquet (Paradieszauber). Pour ces trois couples, le travail était axé sur la préparation du Grand-Prix qu’ils disputeront dans quelques jours à l’ENE. On a surtout essayé d’améliorer l’expression du trot, le rassembler dans le galop et les transitions passage/piaffer. Un accent particulier a été mis sur la précision et le dessin du tracé. La première journée s’est passée sur la carrière d’honneur avec le soleil. Le lendemain, pour une bonne partie des cavaliers, la météo obligeait un repli dans le manège du Pole-France. Parmi les couples qui intéressent particulièrement le sélectionneur nous trouvons une Saumuroise - Virginie Mathys - associée au solide cheval bai Sohnlein Spezial et le Vendéen Vincent Guilloteau (Woodstock). Ces deux couples sont engagés dans le  CDI*** de Saumur. Jessica Michel complète le tiercé avec le cheval Daimler de Hus. Le travail a porté sur la perméabilité par de nombreuses variations de vitesse, transitions d'allures et développement du rassembler. Ludovic Henry était venu avec After-You et Nirvana. Odile Van Doorn semble avoir trouver une relève après la disparition de Parodie. Elle s'appelle Wakensho et sa robe noire se marie bien à son expression naturelle.Sarah Casanova fait ses débuts dans le Grand Tour avec Ulan mais n'est pas retenue pour Saumur. 
Nous remarquons, au travers la réussite de ce stage, que le dressage français galope sur le bon pied et entraîne dans son sillage une nouvelle génération très motivée. Suzanne Bougard-Brachet,nouveau vétérinaire fédéral, était très attentive. Dans la tribune installée avec un peu d'avance pour le CDI, il y avait un nombreux public composé de cavaliers, de juges et d'une éthologue. Bloc de papier sur les genoux, certains prenaient des notes pour mémoriser la leçon.Le potentiel découvert par Alain Francqueville permet d’envisager l’avenir avec optimisme… Le premier verdict sera rendu dans quelques jours sur cette carrière d’honneur entourée d'un village d'exposants redessiné par Flora Giorgio.