Première étape du Grand National à Compiègne
samedi 21 mars 2009

compiegne9-boblet B
Marc Boblet © 93

Fort de la réussite de sa 1ère édition, malgré une météo exécrable, le Pro 1 de Compiègne a bénéficié pour sa seconde édition du label Grand National, d’une belle affluence, avec notamment 23 partants dans le Grand Prix samedi après-midi et d’un soleil bienfaisant. Pour couronner le tout, il y eut même du suspens dans le Grand Prix finalement remporté par Marc Boblet, mais avec Olivier.

Sur le papier, il était bien difficile de prédire la victoire de Marc Boblet, cavalier olympique et champion de France 2008, avec son deuxième cheval. Dès la détente le délicat kwpn semblait très assagi, mais de là à imaginer la belle reprise qui allait suivre, même son cavalier en semblait surpris. Surpris aussi de prendre la tête avec 67,489%, et de la garder malgré une erreur dans le travail au galop, légèrement modifié par rapport à celui du GP 2008. Marc Boblet devance Jean-Philippe Siat, auteur d’une reprise très régulière, sans lacune, avec Tarski vd Zuuthoeve (66,93) et Carlos Pinto avec le fidèle Notavel Puy du Fou (65,61) et le « nouveau » Poderoso de Retiro (65,40) sur lequel il fonde de grands espoirs. Le vice-champion de France 2008, Rémy Issartel, et son Selle Français Hilton de Clotobie n’est pas loin à 65,14. Des résultats assez serrés donc pour la tête de ce Grand Prix qui a vu les premières de Karamel de Lauture/ Claire Gosselin, Walentina/ Muriel Léonardi, Das Bin Ich/Gabrielle Mathieu ou encore Rock Hudson monté par le Belge Jef Coenegracht (vainqueur en A4, et avec La Festa en 6 ans). Plus ou moins réussies, elles sont toutes encourageantes, mais « c’est très dur de mettre toutes les difficultés du Grand Prix bout à bout dans les conditions de compétition », prévient Alain Francqueville. Un constat que partage Dominique Brieussel, vainqueur de l’Inter II avec Wisdom et qui choisit d’attendre un peu avant de lancer son bel alezan dans le Grand Prix.Du côté des autres épreuves de ce week-end compiégnois, signalons le pas de trois de Twister/Stéphanie Collier (vainqueur en Inter I et 3e en St Georges), Louisiana/ Marina van den Breghe (2e et 3e pour la première sortie la fille de Lord Sinclair à ce niveau) et Le Whirlwind/Alban Tissot (vainqueur en St-Georges et 2e en Inter I), ainsi que le beau doublé de l’élève de Bruno Lostria, la jeune Jessica Hel, vainqueur en St-Georges Am avec Rangoon, que lui a prêté Sara Magnusson-Lostria, et en B1 Am avec son Selle Français Minos de Mazière. Une B1 dominée par les jeunes puisque la 2e est Ninon Vandenabeele, à cheval maintenant, sur Rakino devant Charlotte Catry et Why Not.

Photo d'archive

Après avoir fait un bon début de Grand Prix entre 67 et 68% lors du CDI**** de s'Hertogenbosch, Hubert Perring avait essuyé dans tout le travail au galop quelques indisciplines de Diabolo, plus tout jeune mais encore vert, et avait fini dernier avec moins de 62%. Samedi, dans le GPS, remporté la britannique Laura Bechtolsheimer avec Mistram Hojris le couple a renoué avec une moyenne proche de 65% (64,875% exactement), une performance un peu plus conforme au niveau habituel de ce couple, mais qui le laisse à nouveau au dernier rang de la reprise.

Photos par Emilie Ringot pour www.studiocrea45.com