Sainte colère olympique !
jeudi 07 février 2008

JO2004-ramseier-palladio HD
Daniel Ramseier et Palladio aux JO d'Athènes - Ph. Scoopdyga

Dix cavaliers olympiques suisses de dressage ont réagi par une lettre ouverte à la décision de leur compatriote Silvia Iklé de ne pas envoyer ses chevaux aux JO et au retrait de la Suisse qui s'en est suivi.

Christine Stückelberger, ex-championne olympique (Montréal 1976 et contre-JO de Goodwood 1980) et du monde, et dix autres cavaliers suisses ayant monté en dressage aux JO, notamment les médaillés Otto Hofer et Daniel Ramseier, ainsi qu'une juge aux JO d'Athènes, Béatrice Bürchler, se sont fendus d'une lettre ouverte (publiée dans l'hebdo "PferdeWoche") pour déplorer le forfait de Silvia Iklé et la décision de la Fédération suisse (FSSE) de ne pas envoyer d'équipe à Hong-Kong. Les douze signataires approuvent totalement la démission avec effet immédiat de l'entraîneur national Jürgen Koschel. Ils jugent inadmissible que Silvia Iklé ait attendu janvier 2008 pour retirer deux chevaux. Selon eux, il aurait été encore possible d'acheter un crack (ndlr: pour Daniel Ramseier, par exemple) avant la date butoire du 1er janvier. "Ce n'est pas fair non plus vis-à-vis de la FEI, du CIO et d'une autre nation qui aurait pu se qualifier". Pour eux, Silvia Iklé, qui a refusé deux fois d'aller à la finale de la Coupe du monde à Las Vegas, savait depuis les JO d'Athènes qu'elle ne mettrait plus Salieri CH dans un avion. Bonjour l'ambiance !