« Star Wars montre encore beaucoup d’envie », Bertrand Liegard
mardi 11 août 2020

Bertrand Liegard et Furby de la Ferme Rose
Bertrand Liegard chez lui avec Furby de la Ferme Rose, en juillet dernier © DR/Elodie Muller

Dès jeudi, la Picardière, Société hippique de Vierzon, accueillera les cavaliers pros pour le Master Pro de dressage, pour l'instant le seul championnat national qui se tiendra cette année dans l’une des trois disciplines olympiques. L’occasion pour Bertrand Liegard de signer son retour à la compétition avec son fidèle Star Wars mais aussi d’y présenter une partie de sa plus jeune génération.

Initialement prévu du 2 au 5 juillet, le Master Pro de dressage a finalement été repoussé du 13 au 16 août en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Dans l’épreuve reine, le championnat Pro Elite, qui débutera samedi 15 août, douze couples sont engagés dont Bertrand Liegard qui signera ainsi son retour à la compétition avec Star Wars, 18 ans. Le Français installé au Haras de la Ferme Rose, en Belgique, sera l’un des rares cavaliers à effectuer si tardivement sa rentrée sportive. « La période du confinement a été longue surtout que Star Wars venait de réaliser de très belles performances sur les deux semaines de concours à Cascais, au Portugal, fin février et début mars (deux fois deuxième du Grand Prix avec plus de 70%, NDLR). J’étais alors très motivé pour la suite des événements prévus initialement cette année mais la Covid-19 en a décidé autrement ». C’est donc sans avoir répété ses gammes depuis le 6 mars dernier que le couple va se mesurer à Vierzon à un plateau certes restreint mais relevé. « Star Wars a beaucoup d’expérience mais il est certain que Vierzon sera notre concours de rentrée tandis que d’autres couples ont déjà retrouvé le chemin des concours depuis la fin du confinement. Pour autant je compte sur sa bonne forme pour que cela se passe bien même si nous ne sommes jamais à l’abri d’une faute ! », analyse Bertrand. 

Un championnat relevé 

Malgré cette expérience, le couple devra affronter la championne de France en titre, Charlotte Chalvignac-Vesin en selle sur Lights of Londonderry, la très en forme Anne-Sophie Serre avec sa très bonne jument Actuelle de Massa ou encore Stéphanie Brieussel avec Amorak et Alexandre Ayache avec Zo What. « Même si nous avons déroulé de nombreux Grands Prix ensemble, ce n’est jamais facile de rester sans concours sur une longue période, on perd un peu nos réglages, mais nous allons quand même essayer de mettre un peu de pression sur les autres, sourit le Tricolore en précisant, cela va être un championnat ouvert avec de nombreux couples qui sont capables d’atteindre les 70% et deux ou trois paires qui sortent vraiment du lot ». Vierzon est aussi l’occasion pour Bertrand de défendre les couleurs de son écurie en Grand National (Kineton – Planète Broderie), étape sur laquelle est aussi engagée sa partenaire d’équipe Marie-Emilie Bretenoux. « Cela me tenait à cœur de pouvoir participer à cette étape puisqu’avec la situation actuelle on ne connait pas trop la tournure des événements pour la suite de la saison », insiste-t-il.  

« Star Wars aurait mérité de participer à une grande échéance » 

Le Master Pro est aussi l’occasion pour le Normand de présenter Furby de la Ferme Rose, 9 ans, dans les épreuves nationales de niveau Pro 3 organisées en parallèle. « C’est un cheval qui aurait dû sortir en début d’année mais la Covid-19 a changé nos plans. Furby a besoin de voir des pistes, de prendre de l’expérience, Vierzon est donc l’occasion de le prendre avec moi sur un concours bien organisé dont l’environnement se rapproche d’un international. Il est prêt pour le Petit Tour donc je devrais rapidement le présenter sur ce niveau dès lors qu’il sera plus aguerri en piste ». Bertrand Liegard peut aussi compter sur un cheval de 7 ans et un jeune cheval de 5 ans pour compléter son piquet actuel de chevaux. « Il n’y a pas besoin d’en avoir beaucoup mais il faut surtout qu’ils aient de la qualité. J’ai d’ailleurs profité du confinement et de cette période sans concours pour avancer dans leur travail ». En effet, alors que son partenaire de longue date est aujourd’hui âgé de 18 ans, le Français doit commencer à penser à l’avenir. « Star Wars est très en forme, c’est un cheval qui a été économisé et qui a désormais beaucoup d’expérience. Il n’a pas vraiment d’impasse donc je n’ai pas besoin de forcer à la maison d’autant que pour lui le passage et le piaffer ont toujours été faciles. Et puis cette saison a été très écourtée, je me dis qu’il peut encore tourner l’année prochaine car il montre beaucoup d’envie ». Mais de là à penser aux Jeux olympiques de Tokyo, repoussés à l’été 2021, cela reste à voir ! « Le staff fédéral a été très clair sur les conditions climatiques qui seront très dures à Tokyo ! Il faut savoir respecter le cheval et la carrière qu’il a eue. Cette année nous étions dans la course olympique puisque nous avions intégré le Groupe 1 à la suite des CDIs de Cascais, mais la chance a encore une fois été contre nous »,admet-il. En effet, depuis leur arrivée au plus haut niveau, de nombreux obstacles ont privé Bertrand Liegard et Star Wars d’une participation à une grande échéance internationale. « Je suis un peu coutumier du fait mais il faut se faire une raison. Cela ne me perturbe pas trop même si je pense que le cheval aurait mérité de participer à une grande échéance dans sa carrière ! », conclut celui qui espère pouvoir participer à de beaux concours internationaux avec son fils de Show Star d’ici à la fin de l’année.