CEIYJ2* Castelsagrat : Ils ont joué... ils ont perdu
lundi 30 mai 2022

Endurance - image d'illustration
Endurance - image d'illustration © FEI/MARTIN DOKOUPIL

Alors que Castelsagrat accueillait un international d'endurance le week-end dernier, et que les Espagnols se sont emparés du podium du CEI3* (plus d'informations à venir dans la prochaine édition de L'Eperon Hebdo, disponible le mercredi 1er juin) sept petits malins n’ont rien trouvé de mieux que de couper à travers champs durant la course du CEIYJ2*.

Manque de chance pour eux, un drone de l’organisation volait par-là ! Le jury a tranché : la sentence est irrévocable, pas de trophée d’immunité pour ces sept cavaliers, qui ont été immédiatement disqualifiés. C’est tout pour le moment… mais la FEI pourrait, si elle le souhaite, alourdir la sanction puisque la tricherie a permis de doubler des concurrents. 

Outre le côté sportif de l’affaire, il s’agit là d’un vrai problème d’éducation et de respect. Ces sept cavaliers ont abîmé un morceau d’une parcelle de maïs d’un agriculteur qui prêtait ses terrains aux organisateurs. Furieux, il voulait bloquer les pistes avec des tracteurs pour le reste du week-end. Et l’année prochaine pour les championnats du monde ? Certains ne voient que quelques semences écrasées, mais l’entraîneur national, Jean-Michel Grimal, ne l’a pas vu de cet œil ! Car oui, il y avait des Français dans le lot, quatre pour être précis. Sur sept cavaliers, le ratio n’est pas mal ! Ni une, ni deux, l’entraîneur a embarqué les quatre fautifs dans sa voiture pour aller s’excuser auprès de l’agriculteur. Bravo Monsieur Grimal ! Quand aux chevaux qui, eux, avaient fait le job, ils vont devoir recourir pour se qualifier. Mais ça, leurs cavaliers (à l'origine de tout ce cirque pour gagner trente mètres !) n'y avaient visiblement pas pensé.