CH-EU Florac : Meilleure condition pour Antall de Jalima
mercredi 14 septembre 2011

florac atger Antall de Jalima
Virginie Atger et Antall de Jalima © Jean Louis Perrier

Le championnat d’Europe d’endurance s’est achevé par un magnifique galop des classés sur la piste d’arrivée. Quelques instants avant, Antall de Jalima, la monture de Virginie Atger, avait obtenu le prix de la meilleure condition

La parfaite gestion de course de Virginie Atger
 Chef de file de l’équipe, Virginie Atger a parfaitement tenu son rôle montant le rythme sur la dernière étape pour aller chercher la médaille d’or qui était à portée de main de l’équipe espagnole avant la dernière étape.  Sur la dernière boucle Antall de Jalima tourne à 28,28 km/h ! Cela n’a en rien affecté le joli bai, frais comme un gardon le lendemain à la présentation pour la meilleure condition où seulement quatre chevaux ont été présentés.  On trouvait aussi Kergof présenté par Stéphane Fleury, mais Christophe Pélissier, vétérinaire de l’équipe de France expliquait qu’il avait préféré laisser Lubliana de Coat Frity un peu raide au box. Côté espagnol, Maria Alvarez Ponton avait fait le choix après course de traiter Nobby avec des anti inflammatoires et anti oxydants pour l’aider à récupérer en vue du voyage de retour.  Le débat sur le maintien de cette récompense traditionnelle suscite des avis divergents, mais il est presque anecdotique face à celui récurent sur les jugements lors des contrôles vétérinaires.

 Des jugements à codifier
 Les podiums du championnat 2011 ont été remis en question entre l’arrivée sur la ligne et les jugements au contrôle final. Après un second trotting de Leila de Montanel, Grégoire Tilquin perd le bronze individuel, tandis que l’élimination d’Arizona de Lafon, de la même façon après un second passage reléguait l’Espagne sur la 2e marche du podium. Sans remettre en cause les performances du phénomène Nobby incontestablement à l’aise sur la piste et dominateur de ce championnat avec Khafifa le cheval de l’émirati Al Jahouri, des questions se posent.  Le trotting final de Nobby  a été largement ponctué de foulées de galop, et donc  aurait mérité un second passage qui aurait eu le mérite d’enlever tout doute sur le manque d’équité vue la détermination affichée par la suite par le staff d’officiels.  Les nombreux spectateurs massés autour de l’aire de contrôle final ont aussi remarqué que ce n’était pas toujours les trois mêmes vétérinaires qui jugeaient les allures. D’autre part, à plusieurs vet-gates intermédiaires, les vétérinaires ont redemandé un second trotting pour Khalifa. S’il n’est pas question de remettre en cause  le contrôle vétérinaire final, il est évident que celui-ci a besoin de plus de transparence pour ne pas générer des remises en questions autour du palmarès d’une si belle épreuve !