Des lauréats pleins d’avenir à Jullianges
lundi 09 août 2021

Virginie Atger et Julia Montagne
Virginie Atger et Julia Montagne © Jean-Louis Perrier

Le Raid des Pèlerins à Jullianges (43) réuni en quatre jours tous les niveaux de l’endurance équestre, du circuit SHF aux épreuves club en passant par un CEI *** sur 160 km. C’était l’occasion de voir des jeunes talents, côté cavaliers comme côté chevaux.

Le cadre magnifiquement champêtre de l’hippodrome de Jullianges sur les plateaux de Haute Loire offre un site idéal pour une compétition d’endurance équestre. L’équipe emmenée par Yves Cuerq est forte d’un savoir faire en matière d’organisation qui a fait ses preuves, tous les ingrédients étaient donc réunis pour un parfait déroulement de ce rendez-vous devenu incontournable y compris pour les cavaliers étrangers. Parmi la douzaine de nations engagées, les cavaliers espagnols et ceux des pays du golfe persique, dont beaucoup de chevaux sont entrainés en France, ont donné un rythme soutenu aux principales épreuves. Ainsi le CEI3* sur 160 km est remporté à la moyenne de 17.58km/h par le cavalier des Emirats Arabes Unis Fares Ahmad Al Mansoori associé à Nahar Shabab, un Shagya de huit ans né en Bulgarie. Ce cavalier qui n’a pas encore dix-huit ans monte pour l’écurie de Dubaï M7, dont l’antenne française forte d’une centaine de chevaux est basée près de Gaillac (81). Déjà vainqueur en CEI2*, il disputait son premier CEI3*. Il est entouré sur le podium de deux cavalières françaises expérimentées associés à des chevaux qui faisaient leur début sur 160 km : Julia Montagne, deuxième avec Amin B et Virginie Atger, troisième avec Douma Armor, une DSA de huit ans par Kash de l’Ardus née chez Yvon Ollivier (22), qui avait été lauréate des finales SHF à Uzès à cinq et six ans. Une bonne relève pour la cavalière provençale mainte fois médaillée en équipe de France ! 

L’Oman Rider’s Challenge passe par Jullianges 

Créé en partenariat avec le Sultanat d’Oman, qui soutient la course mythique de Florac depuis plusieurs années, l’Oman Rider’s Challenge se dispute sur les CEI2* 120 km de Barres des Cévennes, courue le 9 juillet, Jullianges et Florac Ispagnac le 16 septembre prochain, trois compétitions qui ont le trait commun de se dérouler dans des paysages sublimes mettant en avant l’esprit originel de la discipline. Avec quarante-et-un partants sur l’étape auvergnate, c’était le deuxième temps fort du week-end. La concurrence a fait monter la moyenne avec une victoire à 21.81km/h pour un jeune couple, la belge Elisabeth Hardy, vingt-sept ans, quarantième au classement mondial FEI, associée à Jade FNMS, une jument de sept ans née au Portugal sans origine connue mais très typée arabe. La deuxième place est pour Anne-Lise Lecerf associée à Vingtaine d’Aqui (Arabe par Guerouane). Déjà troisième à Barre des Cévennes avec Cameron de la Tave (Shagya par Bédouin de Piboul), elle prend la tête du Challenge qui offrira une belle dotation (fait rarissime en endurance !) aux cinq premiers, dont 3.000€ pour le gagnant. Si les deux leaders espagnols de Barre des Cévennes n’étaient pas de la partie à Jullianges, la troisième place revient à une autre cavalière ibérique, Paula Muntala Sanchez en selle sur Fahad devant plusieurs de ses compatriotes et des Émiratis. Malgré le rythme élevé, une bonne partie des cavaliers a su rester raisonnable, privilégiant le « terminer, c’est gagner » avec vingt-six chevaux passant favorablement le contrôle vétérinaire final.

Les résultats complets sont à retrouver en cliquant ici.