Doublé argenté pour les Bleus lors des championnats d'Europe
dimanche 12 septembre 2021

Vincent Gaudriot et Bum Baya D'Aqui
A Ermelo, Vincent Gaudriot décroche deux médailles d'argent : une par équipe et une en individuel © FEI/Murielle Mulder

Alors que, la veille, les jeunes tricolores étaient sacrés champions du monde d’endurance à Ermelo, les Seniors y ont, eux aussi, réalisé une superbe performance en devenant vice-champions d'Europe… Et plutôt deux fois qu’une !

Ermelo accueillait cette année les championnats du monde Jeunes et les championnats d'Europe Seniors d’endurance. Si les premiers ont décroché l’or il y a quelques jours, les Seniors reviennent, eux, avec deux très belles médailles d’argent. Cinquante-cinq couples et seize nations étaient au départ de cette seconde compétition samedi 11 septembre. Au programme : une course de 160 kilomètres composée de six boucles, allant de 20 à 38 kilomètres. Mais pas de quoi faire pâlir l’équipe de France, constituée de Jean-Philippe Francès et Bolt de Venelles, Vincent Gaudriot et Bum Baya d’Aqui, Gaëlle Ollivier Jacob et Pot Made, Mélody Théolissat et Kais de Jalima, ainsi que Philippe Tomas et Biwaka de Chalendrat. Dès le début de la compétition, les Tricolores se sont positionnés aux avant-postes, dans un groupe de douze couples. Si tout se passe bien jusqu’à la cinquième boucle et que les chevaux se révèlent toujours aussi frais, après cette dernière, l’équipe doit malheureusement faire face à l’arrêt de Gaëlle Ollivier Jacob et Pot Made en raison d’une petite fatigue. Un petit coup dur pour leurs coéquipiers qui ont ensuite dû faire face à un autre imprévu : alors qu’ils étaient au coude-à-coude avec les cavaliers espagnols, après avoir mal suivi le balisage, le quatuor se rallonge de près de 10 kilomètres, laissant ainsi filer les espoirs de médailles individuelles. Et pourtant, c’est bien une médaille d’argent par équipe et une autre en individuel (remise à Vincent Gaudriot et Bum Baya d’Aqui) que les Français décrochent ! Des médailles qui, contre toute attente, laissent planer quelques regrets. « Nous sommes à la fois déçus et contents car nous espérions ramener plusieurs médailles individuelles et l’or par équipe. Le balisage était très léger et cela peut être compliqué avec des vitesses élevées. Malgré tout, les chevaux étaient en super forme à l’arrivée. On savait que Bolt de Venelles était au-dessus du lot, du coup Jean-Philippe Francès s’est permis de prendre des risques. Vincent Gaudriot était resté un peu derrière afin d'assurer pour l’équipe, au final ça lui a profité », analysait Jean-Michel Grimal, sélectionneur national. De son côté, Philippe Tomas se montre très positif. « Nous sommes tous très contents de cette médaille même si Jean-Philippe Francès et Mélody Théolissat n’ont pas eu de chance sur la dernière boucle. L’endurance tricolore progresse bien en ce moment, on revient parmi les meilleurs. Jean-Michel Grimal et Martin Denisot, conseiller technique national pour l’endurance, font du bon travail. Il y a une super ambiance et une vraie cohésion, tout le monde s’entraide. » Des titres et un état d’esprit de bonne augure pour la suite.