Francine Fillatre : Madame le Maire s’engage pour l’endurance à Castelsagrat
lundi 17 juin 2019

Francine Fillatre, madame le Maire de Castelsagrat
Francine Fillatre, maire de Castelsagrat, n'hésite pas à mettre la main à la pâte lors des courses d'endurance ! © Anne Jonchery

Son sourire permanent, son regard pétillant et bienveillant laissent deviner une détermination sans borne. Francine Fillatre est Madame le Maire de Castelsagrat, petite bourgade tarn et garonnaise de 550 habitants seulement, mais mondialement connue pour ses courses d’endurance. Portrait d’une femme impliquée, passionnée qui entend bien faire perdurer ce rendez-vous sportif international.

En février dernier, Francine Fillatre était à Boutheib et à Al Wahtba (Abu Dhabi) pour suivre les courses d’endurance. Tous les ans, elle va à Montcuq. Elle est aussi allée à Uzès pour le Championnat du Monde des Jeunes Chevaux, à Monpazier et a assisté aux JEM 2014 dans la baie du Mont Saint Michel. « Nicolas Ballarin courait ! C’est l’enfant du pays ! Il habite à Castelsagrat, son écurie est à Montjoi, ses parents sont de Castelsagrat et sa maman est au conseil municipal ! » dit-elle avec fierté. Lorsqu’on lui demande quelle autre course la tente, la réponse est nette : « J’aimerais aller à Florac. Cette course reste un mystère pour moi ». On le comprend bien, Madame le Maire a attrapé le virus de l’endurance : « je suis tout sur Yamamah ! ».
Mais pourquoi soutenir ce sport en particulier ? « Je fais confiance à Anne et Jean-Jacques Donzelli. Je suis bénévole dans l’association organisatrice des courses depuis longtemps et je me suis prise de passion pour cette discipline. L’endurance est un lieu de rencontres, de convivialité. Je mange à table avec les juges. En 3 jours, il y a plus de monde à Castelsagrat que d’habitants permanents !». Pourtant, Francine n’est jamais monté à cheval : « j’ai néanmoins un souvenir d’un cheval : une cicatrice ! » 

Un véritable couteau suisse !

Madame le Maire est partout où l’on a besoin d’elle ! « Quand il le faut, on m’appelle et j’arrive. Avant, pendant l’événement : je suis là ! » Et bien là ! Francine va chez l’imprimeur, nettoie les douches, aide au secrétariat, lave les verres si besoin pendant l’apéro et aide à la préparation du fameux casse-croute lors de la 2ème boucle de chaque course.  Francine joue même (un peu) le rôle d’assistante sociale. Cette année, elle a permis à Lucas, un jeune du village ayant besoin de soutien moral, de travailler au bar. Mais à une condition, qu’il ne l’appelle plus Madame, mais Francine. Ce à quoi Lucas a répondu « cela va être difficile ! ». Madame le Maire est très respectée !

Une commune totalement impliquée

Si la mairie apporte un soutien financier conséquent, le soutien logistique l’est tout autant. La zone de repos est aménagée sur le terrain de foot municipal, les contrôles vétérinaires sur le terrain de pétanque et le parking de la salle des fêtes est réquisitionné pour la buvette, la tente de l’organisation et celle de M7, partenaire de l’événement. Des installations gracieusement mises à disposition de l’organisation pour les 2 week-ends de courses, tout comme les chaises et les tables. Les espaces verts sont entretenus par les services techniques de la commune. La conviviale cérémonie d’ouverture se fait sur la place du village, cœur d’une bastide, suivie par le pot de bienvenue.

« Une véritable aventure humaine ! »

Francine sait fédérer derrière elle, non seulement les élus de sa commune (« ils y viennent de plus en plus … »), mais également ceux des villages alentours. A Montjoi, le Maire prête le parking pour installer le casse-croûte, à Perreville, le Maire (et accessoirement cousin de Francine) fait faucher des champs pour que les chevaux puisse passer et accueille le casse-croûte du samedi.
Comme d’autres propriétaires privés, Francine ouvre ses terres pour qu’y soit tracées des pistes. Le Président de la Communauté de Communes, dont elle est la Vice-Présidente, « élue à l’unanimité et ainsi reconnue par mes pairs », soutient logistiquement les courses de Castelsagrat, et l’office de tourisme de la communauté, avait pour la 1ère fois un stand sur le site de la course. L’Etat montre également de l’intérêt à cette manifestation : Madame Le Sous-préfèt était présente lors de la cérémonie d’ouverture. Francine peut également compter sur un homme toujours avenant : Gérard, son mari, totalement impliqué dans cette aventure humaine.