Sophie Watteau conduit sa Minie à la victoire
mardi 09 septembre 2008

florac8-podium
Sophie Watteau, Cécile Totain et Robert Pastor © Claude Bigeon

La 33e édition des 160 kilomètres de Florac a retrouvé sa date initiale de septembre, c’était le samedi 6 septembre.

A plus de trente ans passés, la doyenne des courses d’endurance françaises organisée par Lozère Endurance équestre a fait le plein de participants avec 107 partants, un chiffre non loin du record. 35 chevaux ne seront pas au classement. Ouverte aux Pro, Amateurs et étrangers, les 160 km de Florac 2008 ont profité de conditions climatiques plus adaptées aux organismes des chevaux qu’en plein été. Alors que Robert Pastor associé à Hasard, un OI de 13 ans a mené la course en tête sur toutes les étapes, ce sont deux cavalières qui ont conquis les deux premières marches après une lutte acharnée.

Sophie Watteau associée à Minie du Cambon (par Mangarose HN), une Anglo arabe de 11 ans (8e, 6e, 3e, 4e sur les étapes 1, 2, 3 et 4) s’est finalement imposée avec une vitesse moyenne de 15,668 km/h devant Cécile Totain/Eau de Fleurs puis Robert Pastor/Hasard. « C’est ma plus belle victoire, exulte Sophie Watteau. Avant cela, ma meilleure performance, c’était une troisième place à Ribiers cette année. Ce matin, je suis partie avec le groupe de tête car les chevaux sont plus calmes devant. A la 4e boucle, on est partie avec Robert (Pastor) et Cécile (Totain) devant. Cécile a mis le feu, mais j’ai tenu. Après l’aérodrome de Chanet, j’ai essayé de la lâcher, mais je n’y arrivais pas. Alors dans la descente d’Ispagnac, j’ai envoyé fort. J’étais à 32 km/h dans la descente. Dans la dernière boucle, je suis repartie avec une minute d’avance. Mais Cécile m’a rejoint à l’arrivée sur le faux plat. Je relance, puis dans la descente j’ai vu Cécile arriver. Dans la descente, elle a panaché. Elle s’est relevée. Ma jument, elle finit fort dans la descente. »

Cavalière d’endurance depuis 1999, au départ pour valoriser un élevage de barbe, Sophie Watteau, dentiste dans la vie, monte Minie du Cambon depuis 2006. « Cette année, on a pulvérisé le record de Florac, commente Sophie Watteau. J’avais déjà participé à cette course avec mon étalon barbe et en 2007, déjà avec Minie je m’étais arrêté dans l’avant boucle. » A Florac cette année, ils seront sept avec une vitesse moyenne de 15 km/h, hormis, le trio de tête, on trouve dans l’ordre, la Corse Andréa Pulicani/Luna, Eric Rouquier/Historiette II, Horace Perraud Bonin/Flamenco de Messey et Arthur Desprez/Hayda. En huitième position avec une vitesse de 14,768 km/h, Vincent Dupont avec Lima du Barthas.

1ère étape Ispagnac-Barre des Cévennes (étape nocturne qui du Tarn remonte sur les plateaux à 1000 m d’altitude, 33,8 km), 2e étape Barre des Cévennes-Camprieu (passage au Mont Aigoual à 1567 m d’altitude, 42 km), 3e étape Camprieu-La Citerne (Passage à Meyrueis, traversée des gorges de la Jonte et remontée sur le Causse Méjean, 25,5 km), 4e étape La Citerne-Ispagnac (Traversée du Causse Méjean et descente dans les gorges du Tarn vers Ispagnac, 34,5 km), 5e étape Ispagnac-Ispagnac (Traversée de Quézac et Ispagnac, 21,5 km).