Tirage au sort favorable
jeudi 27 mai 2010

delmotte-luccianno
Nicolas Delmotte et Luccianno HN © www.scoopdyga.com

Un tirage au sort favorable (avant dernier à partir), des parcours de préparation efficients, Laurent Elias ne craint personne dans la Coupe des Nations Meydan de vendredi après midi autre que : « nos propres scores ; notre capacité ou non d’aligner des sans faute ».

Il admet qu’il y a quelques bonnes équipes à combattre, à commencer par celle des Etats-Unis toujours coriace à Rome (vainqueur l’an passé) où celle des italiens qui, devant leur public qu’on espère plus nombreux qu’aujourd’hui, auront à cœur de défendre une réputation reconquise de fraîche date (Championnat d’Europe de Windsor).Mais il considère que la formation qu’il a sélectionnée à de beaux atouts. Trois de ses membres son des récidiviste de l’an passé : Leprévost, Delmotte et Staut qui ont une revanche à prendre ici sur les américains.

Pénélope Leprévost s’élancera en « ouvreuse » avec Mylord Carthago (au lieu de Jubilée d’Ouily). Le couple reste sur ses bons parcours du Grand Prix de La Baule (0 +4). Patrice Delaveau n’a pas reconcouru à ce niveau depuis la finale de la Coupe du Monde Rolex de Genève. Katchina Mail dans l’épreuve avec barrage intégré s’est montrée souple et fraîche et son cavalier l’a dispensée de courir le barrage pour lequel elle s’était qualifiée afin « de garder de la gomme ». Vainqueur du GP du CSI d’Hardelot en début de saison, cinquième de celui de La Baule le couple Delmotte-Lucciano HN a légitimement retrouvé sa place en équipe de France tandis que Kevin Staut et Silvana qui a très bien sauté dans l’intermédiaire, fermeront la marche et le score. Du solide, du métier, de l’acquis et de la confiance avec cette victoire à la régulière dans la Coupe des Nations de La Baule, de la fraîcheur… Les « voyants » sont au vert sous les pins parasols. C’est tout juste si l’on entend la petite phrase qu’on ne veut surtout pas entendre mais que l’entraîneur national ne peut pas s’empêcher de lâcher : « Mais voilà, avec la meilleure équipe (Robert, Anciaume, Staut et Bost) que l’on pouvait imaginer d’aligner, l’an dernier à St Gall, après avoir bien roulé ici, on s’est fait sortir sans le voir venir en Suisse! Je n’ai pas oublié… On peut vite dérailler ! ». Allons donc ! Précaution oratoire ! Conjuration du sort ?

Tous les résultats sur www.piazzadisiena.com/