Chpt Enseignants: La fête autour de douze podiums.
mercredi 12 octobre 2011

chpt enseignants 2011- Bruno barreau
Bruno Barreau et New Man de Lairaud © Les Garennes

Tous les deux ans, les enseignants se retrouvent pour disputer leurs championnats (Coupe, Critérium & Championnat) dans les quatre disciplines - Dressage, Concours hippique, Concours complet et Hunter.

Être enseignants d’équitation en 2011, est une vocation qui se traduisait dès dimanche soir à l’IFCE Saumur par l’enthousiasme et la passion. Avec quatre disciplines (Hunter, Dressage, CSO et CCE) le cocktail était parfait sans avoir besoin de beaucoup secouer le shaker. Certes, quelques chapeaux dressur rappelaient le chic du dressage aux côtés des casques des gars du complet. Pour le CCE, Philippe Mull avait concocté trois parcours de cross dont les tracés frôlaient la carrière Morgat où se disputaient les épreuves du CSO. La carrière du Pôle France accueillait lundi le critérium de CSO. Certains étaient fiers de galoper sur la piste qui avait servi il y a peu à Henk Nooren pour préparer nos ténors olympiens.
A fin d'amorcer cette grande fête équestre, la tablée des régions du dimanche soir a permis de rappeler que les gens de l’Aquitaine sont de fins gourmets et savent partager leur passion de la fourchette. Mais la cravache reprenait ses droits dès lundi matin sur sept carrières avec des jurys très attentifs. Mardi soir, telle la cerise sur le gâteau, la compétition se clôturait avec le cross du championnat de concours complet. Dernier partant et grand vainqueur, le Sarthois Jérémy Beatrix (Saint Mars d’Outillé) rappelait que la saison 2012 commence chez lui en février à 15 kilomètres du Mans. Ce sera sans doute l’occasion d’arroser encore sa médaille d’or.
En dressage le champion nous venait tout droit du Cher. Franck Portejoie anime les écuries de l’Aubois (La Guerche sur l’Aubois). Franck est un fidèle des concours Saumurois… Une route qui mène souvent pour lui à la victoire.
Le grand entracte a été la soirée de lundi soir. Pour certains les lampions ne se sont pas éteints. De la fête à la compétition il n’y a pas eu de transition sur l’oreiller. Le manège Bouchet était décoré et aménagé en une vaste salle de restaurant. Monsieur Robert d’Artois, directeur de l’ENE, rappelait dans son discours d’accueil que ce haut lieu vivait une « Grande première ». Jamais il n’y avait eu autant de personnes (environ mille convives ou plus)… Ici les gens de chevaux se serrent les coudes!

Résultats détaillés en cliquant ici!

Et retrouvez toutes les photos de l'évènement en cliquant ici!