Dressage : La visite vétérinaire ne passe pas pour Hot Chocolat vd Kwaplas
vendredi 23 juillet 2021

Hot Chocolate vd Kwaplas, ici présenté par Jean-Marie Clair à la visite vétérinaire
Hot Chocolate vd Kwaplas, ici présenté par Jean-Marie Clair à la visite vétérinaire © Scoopdyga

Alors que la première épreuve du dressage des Jeux olympiques de Tokyo, le Grand Prix, commence demain, les chevaux étaient attendus ce vendredi pour la visite vétérinaire. Des soixante-dix concurrents appelés à défiler devant les officiels, presque tous ont été déclarés aptes à courir. Seuls deux ont été retenus en "holding box" afin d'être revus par les vétérinaires, et les deux appartiennent au couple Pinto, Isabelle et Carlos, courant pour deux nations différentes. Le cheval d'Isabelle, Hot Chocolat vd Kwaplas, engagé en tant que réserviste pour la France, a été présenté à cette visite vétérinaire par Jean-Marie Clair, le groom et compagnon de Maxime Collard (dont le cheval Cupido PB a été accepté sans problème). Après inspection, les vétérinaires ont décidé d'envoyer le cheval en holding box afin qu'il soit représenté un peu plus tard. Finalement, le hongre de 14 ans ne repassera pas devant les vétérinaires, entraînant son retrait de la compétition. Quant au cheval de Carlos Pinto, Sultao Menezes, lui aussi réserviste mais pour le Portugal, il devra repasser une visite demain, avant le Grand Prix. Ce n'est qu'à ce moment que les vétérinaires de la FEI le déclareront apte ou non à concourir. Enfin, le cheval réserviste des États-Unis, Don John, monté par Nick Wagman n'a pas été présenté devant les officiels et est donc éliminé.
Début des hostilités demain, à partir de 10h (heure française) pour le Grand Prix.

Mise à jour le 23/07/2021 à 9h30 :

La Fédération française a précisé les raisons du retrait de Hot Chocolat vs Kwaplas dans un communiqué. « Nous avons constaté que Hot Chocolat avait une petite gêne qu’il n’avait pas jusqu’à aujourd’hui. C’est léger mais il est clair que nous ne prendrons aucune décision qui puisse aller à l’encontre du bien-être et de la santé du cheval. C’est pourquoi, nous avons décidé, en accord avec la cavalière et les propriétaires, de le retirer de la compétition en attendant les examens complémentaires approfondis. »

Après ce choix assumé, Emmanuelle Schramm, DTN adjointe en charge du dressage, a fait le point sur le moral des Bleus avant la première confrontation : « L’équipe fait preuve d’un super état d’esprit. Il y a une grande cohésion de groupe, chacun est attentif à l’autre. Certes, ils sont tous excités et impressionnés par le village olympique, la présence des autres athlètes… mais cette cohésion de groupe créé un contexte favorable à la performance. L’arrivée des cavaliers de l’équipe de France de concours complet a encore renforcé l’esprit équipe de France. Parallèlement, nous avons la chance d’évoluer dans des conditions fantastiques. Pour les chevaux, on ne peut pas rêver mieux ! Les écuries sont très confortables avec de grands boxes, elles sont climatisées et au calme. Il y a des aires gazonnées pour les faire brouter et les promener. Les pistes d’entrainement sont également de grande qualité. »