Para-dressage : Céline Gerny et Chiara Zenati au-delà des 71% pour l'équipe
samedi 28 août 2021

Céline Gerny, ravie de sa reprise avec Rhapsodie
Céline Gerny, ravie de sa reprise avec Rhapsodie © FFE

Ce samedi marquait le premier jour de la compétition par équipes pour les cavaliers paralympiques. Face à une concurrence redoutable, menée par la Grande-Bretagne, le podium semble inatteignable pour l’équipe de France. Malgré tout, Céline Gerny et Chiara Zenati n’ont pas démérité et ont présenté deux très jolies prestations, notée au-delà de la barre symbolique des 70%.

Demain, les supporters de l’équipe de France de para-dressage devront être devant leurs écrans à 12h54 (heure française) pour soutenir le dernier couple tricolore à entrer en piste : Vladimir Vinchon et Fidertanz for Rosi. Céline Gerny et Chiara Zenati ont, quant à elles, déjà fait leur part du travail et l’ont bien fait ! Après son élimination dans l’épreuve individuelle, Céline Gerny avait à coeur de prendre sa revanche et de terminer sa paralympiade sur une bonne note. En selle sur Rapsodie (Brentano II), c’est tout sourire qu’elle a fait son entrée sur le rectangle. Un sourire qu’elle gardera tout au long de sa reprise, joliment présentée aux rênes de sa jument hanovrienne de seize ans. Les juges semblent aussi avoir apprécié sa prestation puisqu’ils accordent couple la note de 71.576%. « Je voulais montrer aujourd’hui ce pourquoi j’étais venue jusqu’à Tokyo, comme j’aurais tant voulu le faire déjà sur l’épreuve précédente. Je suis ravie car ces deniers jours ont été un sacré ascenseur émotionnel. J’ai réussi à le faire aujourd’hui, j’étais bien en piste, j’ai pris un grand moment de plaisir avec Rhapsodie. Je suis ravie d’apporter cette note pour l’équipe. C’est aussi une petite victoire personnelle d’avoir pu dépasser tout ça et d’être heureuse d’être en piste. », commentait la cavalière à l'issue de sa reprise.

Deuxième et dernière représentante du drapeau tricolore pour cette première journée, Chiara Zenati a assurément fait plaisir à tout le staff français lorsque sa note s’est affichée : 73.118%. Comme hier lors de sa première reprise, qui lui a permis de se qualifier pour la finale freestyle, la cadette a présenté une reprise fluide avec un Swing Royal (Royal Blend) bien moins ému que la veille, comme elle l'explique : « Mon cheval était beaucoup moins stressé qu’hier. Je suis très fière de lui. Il a fait de supers allongements, les demi-pirouettes étaient aussi très bien. On a été précis, on a fait le job et c’est le principal. Je suis très contente d’avoir apporté ces points à l’équipe. » Des résultats qui réjouissent la cheffe d'équipe tricolore, Fanny Delaval : « Cela fait du bien de se dire que tout le travail qu’on a réalisé depuis plusieurs saisons avec notre stratégie de master class porte ses fruits. On a des résultats conformes à ce que l’on souhaitait. Je suis très heureuse de voir que Céline et Chiara ont un vrai beau potentiel et sont dans un mode de travail et de fonctionnement qui permet de concrétiser enfin, sur une compétition majeure comme celle-ci, le travail effectué. Il y a encore des marches à gravir, il faut continuer à travailler et à progresser. Le niveau international est très relevé et ne cesse de monter avec des chevaux de très grande qualité. On commence à accrocher les meilleurs, et on ne compte pas s’arrêter là ! »

Les Britanniques aux avant-postes

Elle est LA nation à battre en para-dressage. La Grande-Bretagne n’a jusqu’ici pas failli à sa réputation et se place ce soir sur la plus haute marche du podium, encore provisoire, devant les Etats-Unis et les Pays-Bas. Si à la lecture du tableau des résultats sur le site officiel de l’évènement, le Canada pointe en tête devant Singapour et la Grande-Bretagne, c’est parce que ces deux premiers pays ont déjà fait passer leurs trois couples, contre seulement deux pour la majorité des autres nations. En effet, en para-dressage, l’ordre de départ des couples d’une même équipe se fait en fonction des grades et non par un système de rotations comme c’était le cas lors des Jeux olympiques. Les épreuves de ce samedi étant réservées aux cavaliers des grades I, II et III, toutes les nations n’ont pas envoyé aujourd’hui le même nombre de leurs équipiers sur le rectangle. La rédaction de L’Eperon a donc établi un classement provisoire basé sur la moyenne des notes obtenues par chacune des nations afin de pouvoir comparer de manière plus évidente les écarts de points entre chaque nation. La France pointe ce soir au huitième rang. 

Rendez-vous demain à partir de 11 heures pour connaître les nations médaillées. L’intégralité de l’épreuve sera disponible sur France TV Sport en cliquant ici

Classement provisoire, basé sur la moyenne des notes obtenues par chacune des nations :
1. Grande-Bretagne : 77.127 (2)*
2. Etats-Unis : 76.264 (2)
3. Pays-Bas : 76.235 (1)
4. Danemark : 76.037 (2)
5. Italie : 74.040 (2)
6. Autriche : 73.776 (2)
7. Allemagne : 72.515 (1)
8. France : 72.347 (2)
9. Belgique : 72.235 (1)
10. Canada : 70.566 (3)
11. Irlande : 70.472 (2)
12. Comité paralympique russe : 68.488 (2)
13. Australie : 68.000 (1)
14. Japon : 67.802 (2)
15. Singapour : 66.930 (3)
*nombre de couples passés pour cette nation

Pour consulter les résultats en détails : cliquez ici.