Finale du 2ème open de France AMG-Mercedes
mercredi 12 juin 2002

polo-talandracas
L'équipe victorieuse de Talandracas - Ph. Les Petits Cracks

La fidélité paie : victoire de l’équipe Talancandras soudée depuis plusieurs saisons par Edouard Carmignac

Talandracas, l’équipe franco-argentine dirigée par le Deauvillais Edouard Carmignac a gagné le 2è Open de France AMG-Mercedes par 7,5 à 7 sur les Suisses de Tradition, emmenés par Guido Boehi.

Placé au début du parcours international de l’hémisphère nord, le 2è Open de France a réuni à Chantilly onze équipes qui ont offert trois semaines du meilleur spectacle ( 12/14 goals). La finale a démarré tendue, compacte, chaque joueur serrant de près « son » adversaire. Talandracas marque le premier et garde l’avantage au long d’un match ponctué par le duel entre les frères Nero répartis des deux côtés. Un jeu dur, rapide, mais fair-play : peu de pénalités, pas de contestation auprès de l’arbitrage. A partir de la 3è période, le jeu s’ouvre : de longues balles en avant traversent le terrain, des « backs » renversent la situation, les chevaux stoppent aussi sec, tournent sur eux-mêmes et repartent au galop dans l’autre sens : impressionnant ! Les dix dernières minutes ont imposé le suspense car Tradition remonté au score pouvait l’emporter. En fait Talandracas a gagné car il disposait d’un bonus de 1,5 au départ pour compenser la supériorité de handicap cumulée par ses adversaires. Une règle qui impose un match équilibré, typique de l’esprit régnant au polo. Edouard Carmignac récolte ici les bienfaits d’une équipe soudée par plusieurs saisons de jeu avec les Argentins Gerard Collardin et Juan-Martin Nero (une rareté dans un monde où les équipes se constituent le temps d’un tournoi). Il avait remporté l’an dernier une autre belle compétition, la Coupe d’or de Sottogrande en Espagne.

La maison Hermès occupe la scène de Chantilly le 9 juin avec les courses sur l’hippodrome, précédant cette finale à la Ferme d’Apremont voisine. Le président Patrick Guerrand-Hermès y vise deux objectifs : « faire honneur à Chantilly, capitale du cheval et rendre populaire un sport spectaculaire trop peu médiatisé ». Il est en train de gagner ce pari peu à peu, car le club, avec ses 200 inscrits, une centaine de chevaux et dix paddocks sur 140 hectares, est devenu en six ans le premier français. Il est retenu pour organiser les championnats du monde en 2004.La pelouse accueillait le défilé des élégantes chapeautées venues après le prix de Diane-Hermès et les invités des sponsors : plus d’un millier de personnes découvrant ce sport avec étonnement, un peu gelées par l’obligation de paraître et … le froid. L’ambiance s’est décoincée pour le match suivant. Du niveau « maxi». Les équipes AMG-Mercedes et Hermès totalisaient 23 goals en présentant les meilleurs Argentins jouant en France : Matias Mac Donough, Julio Zavaletta et deux des sept frères Heguy, une famille légendaire dans le polo. Appuyant ces grands, les espoirs français Mathias Guerrand-Hermès et Brieuc Rigaux pour Hermès et jouant sur « leur » terrain, contre Thibault Guillemin et Mathieu Delfosse pour AMG. Fabuleux. Une incroyable démonstration de dextérité et de vitesse. Les fans de polo s’enthousiasment. Ils manifestent bruyamment leur ferveur en espagnol et en français : le meilleur du polo !

Celle qui fut l'héroïne du premier Open de France, en 2001, en marquant le goal en or d'un superbe coup sous l'encolure dans les prolongations, Céline CHARLOUX, était cette fois-ci sur le bord du terrain entourée de ses « petits cracks ». Cette association permet de récolter des fonds pour aider de jeunes enfants atteints du cancer. Présente avec « ses » enfants lors de tous les événements de polo, Céline CHARLOUX compte bien rassembler la somme nécessaire à la construction d'une « maison bleue » qui pourra recevoir une quinzaine d'enfants en convalescence, encore suivis médicalement, avant le retour à la maison. Cette maison bleue sera érigée à Dourdan, parmi les chevaux bien sûr, et les enfants pourront notamment y découvrir le poney.

Pour votre soutien ou votre don aux P'tits Cracks : Les P'tits Cracks : 4 rue Clément. 75006 Paris