Jeta Castagnola : un spectacle à lui seul
mardi 17 août 2021

Deauville accueille la Coupe d’Or de polo, un des tournois majeurs du calendrier international
Deauville accueille la Coupe d’Or de polo, un des tournois majeurs du calendrier international © RB Presse/P.Renauldon

Deauville est une ville de cheval par excellence : alors que se courrait le Longines Classic, un CSI3* au pôle international, était donné à quelques centaines de mètres le coup d’envoi de la vénérable Coupe d’Or de polo, un des tournois majeurs du calendrier international. Pour accéder aux matchs, il faut « traverser » un troisième monde du cheval : les pistes de l’hippodrome de La Touques qu’il s’agit de franchir en se faufilant entre deux courses. En effet, en août, le monde du galop est centré sur les deux hippodromes de Deauville, La Touques, mais également celui, charmant, de Clairefontaine. Sans oublier les célèbres ventes de yearlings qui ont eu lieu ce week-end.

En arrivant assez tôt au polo, il faut laisser la priorité aux « petiseros », les grooms du polo, qui conduisent leurs lots de chevaux – cinq ou sept pour un seul homme – à leur match. Une image typique que l’on retrouve le matin sur la plage où ils croisent trotteurs, pur-sangs, chevaux de sport ou de promenade et même des champions olympiques comme Astier Nicolas. La Coupe d’Or a été créée en 1950 et depuis, Deauville a été sur le chemin des grands de ce sport : les Heguy, Cambiaso, Pieres, Gracida, McDonough, Ulloa, Caset etc., tous les cracks que l’on retrouve en novembre dans le temple du polo, à Palermo, au cœur de Buenos Aires, pour l’Open d’Argentine, l’Aix-la-Chapelle du polo, devant 18.000 spectateurs. Tous ont gagné à Deauville.

Cette année, quelques-uns de ces joueurs fascinants ont été engagés dans les six équipes prétendantes à cette Coupe d’Or : ils se nomment Juan-Gris Zavaleta, Rufino Bensadon (dix-huit ans et déjà vainqueur à Deauville… à quinze ans), Martin Aguerre, Tommy Beresford (qui n’est pas Argentin, mais Irlandais et Chilien à la fois) et surtout Camilo Castagnola, alias Jeta, au talent incroyable, un véritable phénomène du haut de ses dix-sept ans, un spectacle à lui seul. Tous animent la grande saison argentine, jouant dans l’Abierto ou ayant gagné la Copa Camara, antichambre de cet Open d’Argentine. Le problème pour les autres équipes est que les deux derniers joueurs cités œuvrent ensemble au sein de Talandracas et leur première sortie dimanche, face à Barrière, a montré, en plus d’un beau jeu, une certaine sérénité. Jamais on ne verra un Jeta Castagnola élever la voix – pratique courante chez les joueurs de polo. Avec Beresford, ils posent tranquillement leur jeu, construisent et dominent, permettant même à leur jeune coéquipier français, Hugues Carmignac, de se mettre en évidence et inscrire des goals.

Le premier match de cette Coupe d’Or 2021, la veille, opposait deux équipes s’appuyant sur les deux numéro un français, le Normand Pierre Henri Ngoumou (Mungo) et le Cantilien Brieuc Rigaux (Brittany Polo). Un duel qui a tourné à l’avantage du premier (7-6, un vrai score de derby), bien appuyé par le très offensif et sémillant Tete Storni. Il faudra attendre la première sortie aujourd'hui de Le Pommeray HM, avec Juan-Gris Zavaleta et Rufino Bensadon, pour confirmer le statut de favori de Talandracas. Mais vu l’extraordinaire cavalerie présentée par cette dernière, un mix des propres chevaux des joueurs et de ceux d’Édouard Carmignac, il sera difficile d’arriver à bout de cette belle équipe « française ».

Match tous les jours, finale le 29 août à 17H30.

Les équipes : 
BRITTANY POLO CLUB 16 : Jean-François DECAUX CAP 1, Brieuc RIGAUX 6, Rodrigo RUEDA 6, Thierry VETOIS 3.
LOS DRAGONES 16 : Sam SZTARKMAN CAP 1, Jota CHAVANNE 5, Martin JOAQUIN 5, Nicolas CORTI MADERNA 5.
BARRIÈRE 16 : Ignacio KENNEDY 5, Matias GONZALEZ 4, Martin AGUERRE JR 7, Tommy RINDERKNECHT CAP 0.
MUNGO 16 : Patrick EISENCHTETER CAP 1, Juan José STORNI 5, Simon ZAVALETA 4, Pierre-Henri N’GOUMOU 6.
TALANDRACAS 16 : Édouard CARMIGNAC CAP 0, Hugues CARMIGNAC 1, Tommy BERESFORD 7, Camilo CASTAGNOLA 8.

Le Village Officiel ouvre ses portes 30 minutes avant le début des matchs. Attention : Port du masque obligatoire dans toute l'enceinte de l'hippodrome. Présentation du pass sanitaire à l'entrée du Village Officiel. Accès : Les matchs ont lieu au centre de l'Hippodrome Deauville-La Touques. L'entrée s'effectue par le Boulevard Mauger, une fois dans l'hippodrome, l'accès aux terrains se situe sur la gauche. Les jours de courses, le passage est soumis à des horaires fixes. En attendant l'ouverture entre les courses, les voitures doivent stationner dans le couloir prévu à cet effet. Parking gratuit. Entrée gratuite en semaine (sauf le 27 août), 10€ le week-end et pour la finale de la Coupe de Bronze, 20€ pour la finale de la Coupe d'Or