La belle ascension familiale de Robert Ström
mercredi 04 novembre 2020

Robert Ström (tout à droite) et ses équipiers lorsqu'ils ont remporté la Coupe d'or
Robert Ström (tout à droite) et ses équipiers lorsqu'ils ont remporté la Coupe d'or © DR

Championne de France, l’équipe de Sainte Mesme affiche une des plus brillantes organisations du polo en Europe. Après une belle saison, Robert Ström s'envole en Argentine pour jouer la Camara (32 goals) avec son beau-frère Clemente Zavaleta.

L'avenir se joue en Argentine pour Robert Ström, où se lance la saison de polo. Le joueur français est sur le point de franchir une grosse marche qui le mènera à la consécration. Il va participer à la Camara (32 goals) ; une des clés qui ouvre l'inscription à la Triple Couronne, la finale des pros. « Clemente et moi avons été invités au 26 goals de Palm Beach en juin, qui est le tournoi le plus relevé se jouant hors Argentine, et j'étais le seul Français. Suite à quoi on s'est senti prêts à monter une équipe pour la Camara et le tournoi de sélection qui la précède. On s'est donc associé aux frères Novilla Astrada, Nacho et Alejandro (han 8) avec qui on a noué une amitié à Palm Beach, expliquait-il. Si c'est une première pour moi, j'ai confiance dans mes coéquipiers qui sont habitués à ce niveau, ils ont déjà joué La Triple Couronne. Ils sont solides ! » Le nom de l’équipe est déjà trouvé, La Aguada-Sainte-Mesme, et un maillot spécial est en cours de création.

Une saison pleine de réussites

Il faut dire que cette ascension de Robert Ström n’a rien d’un hasard. Lui qui aime bien finir la saison par le championnat de France l'a encore gagné le 4 octobre dernier à Apremont contre la famille Garraud. Celle-ci repose sur Jérôme Hue et surtout Nacho Kennedy. « C'est la 9e fois qu'on remporte le championnat avec mon père, précise-t-il. C’est notre signature pour achever la saison ; qui nous permet de révéler des jeunes talents français, comme Louis Jarrige, en qui j'ai toute confiance, et Victor Louarn (han 0), encore méconnu et qui sortait pour la 1ère fois à ce niveau. Il a bien progressé au fil des matches, c’est une bonne prise ! » Avec quatorze équipes en lice (contre 10 en 2019), et toutes bien préparées, ce n’était pas une mince affaire. « L’affluence montre la bonne santé du polo français en medium goal, et rend les matches difficiles. »

Le championnat de France arrivait après une courte saison à haut niveau. Robert et Birger Ström ont eu la chance de s'entraîner chez eux à Sainte-Mesme en mai, avec deux pointures argentines. Facundo Sola et Sapo Caset les ont mis à niveau pour participer au 14 goals à Sotogrande en Espagne, avec Clemente Zavaleta (han 7) et son excellente cavalerie. Une blessure ayant éloigné Robert des terrains, Sainte-Mesme a échoué en finale de la Coupe d'argent. « On s'est alors concentré sur la Coupe d'or, d'autant que les inscriptions à l'Open de France étaient déjà connues. Face aux Lions de Dillon Bacon (vainqueurs du tournoi, ndla) et aux frères Castagnola, on avait assez peu de chance de gagner. Alors la Coupe d'or de Sotogrande est devenue notre objectif. » Une stratégie payante puisqu’ils ont remporté cette Coupe d'or au cordeau et après une bagarre terrible.

La cavalerie familiale - tout comme celle de Clemente Zavaleta - a fait ses preuves. En témoigne Messi, 9 ans, issue de l'élevage argentin de Martin Garrahan, qui a été élue la meilleure du championnat de France.