La cavalerie Pieres à l'honneur, Château d'Aulne et Los Nocheros en tête.
dimanche 08 septembre 2019

Open de Gassin
La plus dense des saisons s'est jouée à Saint-Tropez © Polo Club Saint-Tropez

La plus dense des saisons s'est jouée à Saint-Tropez, avec des tournois incessants depuis avril. C'est là que l’on s'affronte au plus haut niveau exercé en France, à 18 goals. La saison se termine le 8 septembre avec la Gold Cup (10 goals).

Août a marqué un sommet avec deux séries de 18 goals doublées de deux 10 goals.

Côté 18 goals, comme en juillet, la Côte d'Azur Cup a fait l'affaire de Château d'Aulne qui, après une bagarre rude et sévère, a infligé 10 à 7 à Las Plantas. Le meilleur cheval était celui de Nicolas Pieres, Open Volea. L'histoire s'est répétée deux semaines plus tard puisqu'une autre de ses juments, Open Kini a été sacrée la meilleure à l'issue de l'Open du Soleil. Là aussi les matches ont été rapides et les scores serrés entre les quatre équipes, dont les attaquants argentins sont super motivés car Saint-Tropez apporte des points pour le classement mondial.

Los Nocheros de Sébastian Schneberger rencontraient Hadoro VAS de Gualterio Giori, dont l'attaquant a démarré très fort. En effet, Agustin Garcia Grossi s'est déchaîné dès le premier coup de sifflet, marquant 5 buts en deux périodes. Histoire de démontrer sa supériorité, le score est même monté jusqu'à 5 contre 1 ! Mais Los Nocheros ne se sont pas laissé démonter : ils ont grapillé peu à peu pour revenir au score, avant de reprendre le contrôle du terrain défendu par le terrible Valentin Novillo Astrada qui rend son but impénétrable... Le match s'est poursuivi en face et Nicolas Pieres a pu aligner les exploits, pour offrir la victoire à son capitaine Sébastian Schneberger par 11 à 8. Belle saison pour lui qui avait déjà gagné deux tournois à Apremont au printemps !

Chez les 10 goals, Battistini d'Alessandro Barnaba l'emporte 8 à 6 1/2 sur Dark Ice, dirigée par Helen Goddard Watts, une habituée des terrains de Gassin. Elle était déjà arrivée en finale mi-août mais n'a pas de chance puisqu’Amanara l'a alors battue largement. Heureusement, c'est l’un de ses chevaux, Esquina, monté par Santiago Zubiaurre, qui reçoit la distinction du meilleur cheval du deuxième tournoi, après Uraca monté par Santiago Chavanne.