Open d'Argentine féminin : Lía Salvo au bout de son rêve… ou presque !
lundi 16 décembre 2019

Avec son équipe de copines El Overo Z7 UAE, Lia Salvo elle a enfin atteint ce graal après lequel elle court depuis 2017 : l’Open d’Argentine féminin, le titre suprême du polo féminin © Pascal Renauldon

« Je suis la plus heureuse du monde », clamait Lía Salvo. Avec son équipe de copines El Overo Z7 UAE, elle a enfin atteint ce graal après lequel elle court depuis 2017 : l’Open d’Argentine féminin, le titre suprême du polo féminin. Le bonheur et total, mais il y a encore mieux à faire nous a-t-elle confié…

« Quand j’ai vu la liste des chevaux de La Dolfina, j’avoue que j’ai stressé. Ouh… Elles avaient récupéré comme prévu une bonne partie de la cavalerie de l’équipe B masculine de La Dolfina. Des chevaux comme des clones de Lapa, Fax Cherokee… Adolfo Cambiaso avait renforcé le piquet de chacune des joueuses pour aider sa fille. Et puis je me suis dit que les nôtres étaient pas mal non plus, beaucoup d’éleveurs nous ont aidées, alors il fallait avant tout appliquer la stratégie que nous avions mise au point : bien défendre et ne pas hésiter à marquer l’adversaire d’une coéquipière si les circonstances nous plaçaient ailleurs ». Un jeu basé sur la solidarité et qui a payé après un départ très tendu. « Et finalement, mes chevaux étaient parfaits. Il fallait observer la main de mon adversaire, surtout Mía Cambiaso, pour anticiper ses actions de départs ou d’arrêts et si je ne prenais pas de retard, c’était gagné » ! Bien aidé par la puissance de la Britannique Hazel Jackson, qui a récupéré et subtilisé beaucoup de balles et a ouvert le jeu, l’efficacité offensive de Clara Cassino et l’enthousiasme et le sérieux de la jeune Anglaise Millie Hine, l’organisation mise en place par Lía Salvo a été appréciée par les experts sur le bord du terrain et il se murmure que Lía devrait se voir récompensée dans les prochains jours par un 10 de handicap : « On va attendre la décision avant de réagir… on me dit aussi qu’avec la différence de goals aujourd’hui, nous aurions battu La Dolfina même avec Nina Clarkin (la handicap 10 britannique forfait pour grossesse). Nous en serons sûres lorsque nous la battrons sur le terrain. C’est en tout cas mon prochain objectif ». Comme quoi, même après avoir décroché le plus grand titre de sa discipline, un vrai sportif sait toujours se trouver de nouveaux desseins. 

El Overo Z7 UAE : Clara Cassino 7 (3 goals), Millie Hine 4 (1), Hazel Jackson-Gaona 10 (1) et Lía Salvo 9 (5, quatre pénalités). Total : 30.

La Dolfina Brava : Mía Cambiaso 7 (3, une pénalité), Milagros Fernández Araujo 7 (1), Milagros Sánchez 7 et Candelaria Fernández 8 (1). Total: 29.

Progression El Overo Z7 UAE : 0-0, 2-0, 3-1, 6-2, 7-3, 8-3, 9-5 et 10-5.