A Valkenswaard!
lundi 04 août 2008

madrid8-gp-robert-madame
Michel Robert et Madame Pompadour - Ph. J.L. Perrier

Gros évènement du CSO à l’étranger, le CSI de Valkenswaard, 6ème étape du Global Champions Tours, ferment ces portes après quatre jours de compétitions toujours plus intenses. Quelques uns des meilleurs cavaliers français en reviennent, images plein la tête et classements plein les poches.

Des cavaliers prestigieux, des chevaux aériens… la liste de départ du Grand Prix couru samedi en fin d’après midi annonçait comme à chaque étape du Global Champions Tour un grand moment de sport. Le public n’a pas été déçu ! devant des tribunes pleines, Ludger Beerbaum/Enorm, Gerco Schroeder/Eurocommerce Milano, Jessica Kuerten/Libertina, Rodrigo Pessoa/Lets’ Fly... 47 cavaliers au total s’élançaient sur le premier parcours. Parmi eux quatre cavaliers français : Michel Robert engagé avec Madame Pompadour, Roger-Yves Bost et Ideal de la Loge, Julien Epaillard avec Kanthaka de Petra et Hubert Bourdy/Centino du Ry. Disputé en deux manches avec barrage, le Grand Prix exigé un premier parcours sans pénalité pour espérer les 100 000 € de la victoire. Onze y parvenaient alors que sept décrochaient leur billet pour la seconde manche grâce à un rapide parcours à 4 points. Les deux aînés, Michel Robert et Hubert Bourdy, furent du premier cas, Roger Yves Bost du second, Julien Epaillard dans aucun. Le cavalier normand se faisait piéger à deux reprises et laissait alors s’envoler les chances d’un classement. Quelques surprises furent alors à Noter comme l’abandon de la favorite Meredith Michaels Beerbaum et Checkmate ou les fautes de Beat Mandli/Landquick…

C’est donc parmi les favoris que s’élançaient Hubert Bourdy /Centino du Ry ou Michel Robert /Madame Pompadour dans la deuxième étape. Malchanceux, le premier cité réitérait un nouveau parcours sans pénalité sur les barres mais écopaient d’un point de temps dépassé. L’idée d’un barrage s’éloignait pour lui. Cumulant un seul point, il termine à la 6ème place, derrière les cinq barragistes dont Michel Robert. Roger-Yves Bost et Ideal de la Loge parviennent à boucler le parcours sans pénalité et rapidement. Avec un total de 4 points, ils prennent la huitième place.

Premier à partir sur l’ultime étape Daniel Deusser et Air Jordan réussisaient à franchir toutes les difficultés sans perdre une seconde. Rapidité et efficacité (34’’50) auront été les maîtres mots du couple allemand. Edwina Alexander/Isovlas Socrates van de Padenborre tentaient de faire mieux…mais sans pénalité en 36’’69, elle restait derrière. Michel Robert s’élançait à son tour mais écopait de deux fautes, il termine à la cinquième place. Nick Skelton et Arko III prendra alors tous les risques, le cheval répond mais avec un chronomètre de 34’’97, ils resteront à la deuxième place. Enfin, dernier à partir Henk van de Pol/ Rhodos furent rapides, très rapides même puisqu’en 33’’50, il aurait pris la tête. Mais pénalisé d’une faute, il termine à la quatrième place.

Roger-Yves Bost remporte le Derby. Monté sur kire Royal Star, il franchit une à une les difficultés en un temps de 106’’94. Il sera imbattable. Suit le Néerlandais Henk van de Pol et Tennessee, sans faute en 109’’31 puis un autre couple français, Julien Epaillard et Lord du Janlie, sans pénalité en 110’’45.