Alexis Deroubaix révèle Kitona dans le Grand National
dimanche 12 juillet 2020

Alexis Deroubaix a devancé Patrice Delaveau dans le GN de Notre Dame d'Estrées © Eric Fournier

Il ne manquait plus qu'un Grand National de CSO pour légitimer le leadership régional du Haras de la Vallée à Notre Dame d'Estrées (14). C'est chose faite et l'inédit pourrait se répéter. Prenons date. Alexis Deroubaix, cavalier du cru, s'y impose avec la manière associé à Kitona de Muze, Bwp (Vigo d'Arsouilles, Bwp et Héroine de Muze, Bwp par Tinka's Boy, Kwpn). Il devance d'une encolure Patrice Delaveau et Bugs Bunny d'Authuit (Quick Star et Red Albert Bois Margot par Quaprice, Holst).

En fait, pour cette deuxième étape du Grand National, on devrait également signaler la forte domination du Mesnil Mauger situé à quelques encablures seulement de Notre Dame d'Estrées, puisque le barrage à huit concurrents a notamment vu s'affronter les deux élevages voisins de cette charmante bourgade du Pays d'Auge....le Mesnil Mauger. Deux voisins, l'élevage "du Plessis" des Chenu et l'élevage "des Coudrettes" des Perron Pette. Pour l'anecdote ce Grand Prix du Conseil Général du Calvados récompense deux cavaliers qui sont sans doute ceux qui ont fait le moins de kilomètres (une dizaine, ndla) pour se rendre au Haras de la Vallée. Amusant de signaler également l'entente durable, la collaboration et la convivialité qui perdure entre ces deux écuries de haut niveau fiertés du Calvados. Un doublé local qui devrait se fêter dignement dans la soirée.

Pourtant ces deux écuries ne sont pas les naisseurs des deux phénomènes qui ont enchanté le très nombreux public du jour. André Chenu avait repéré l'excellente Kitona de Muze sous la selle de Paco Manadou Diouf, sans succès significatif jusqu'à ce jour, hormis quelques tours très encourageants ces dernières semaines (1.50m) à Grimaud St Tropez, le tout grâce à l'expertise d'Alexis. "Nous l'avons acquise à quatre copropriétaires début 2020 et Alexis s'est porté acquéreur d'un quart sans même la voir". Le pédigrée de cette jument "froide dans sa tête, volontaire et quasiment sans reproche" est remarquable. Kitona provient de la descendance de l'excellente Narcotique de Muze, sBs (For Pleasure, Hann) vue avec Eric Lamaze. La mère de Kitona a sauté 1.60m, la grand-mère aussi....les chiens ne font pas des chats. Le cavalier du Mesnil Mauger dispose donc là d'une recrue de tout premier plan capable d'épauler Bornthis Way Chapelle moins à son aise ce dimanche. Quant à Bugs Bunny d'Authuit (2ème), les fans de Patrice, ils étaient nombreux autour de la grande piste de sable blanc, se prennent à rêver que notre vice champion du monde pourrait poursuivre sa carrière avec un autre produit de Quick Star après le phénomène Orient Express. La bonne bouille de celui qui était 5ème du Championnat des 7 ans en 2018 (Alizée Harati) peut s'affirmer. Le couple a monté d'un cran au barrage révélant un potentiel qu'il ne faut pas négliger pour l'avenir. C'est l'efficacité qui prime. Patrice sait révéler des talents. Bugs Bunny, né au Haras d'Authuit (27), est issu de la descendance d'une petite fille de la célèbre Dirka (Nankin) à l'origine du Chef de Race Selle Français Quidam de Revel.

On détaillera aussi le troisième sans faute du barrage, Black'N Roll associé à Romain Bourdoncle. Sa mère Rubelia (Burggraaf, Holst), ISO 165/18, a énormément gagné avec l'amazone Axelle Lagoubie (4ème aujourd'hui avec Urane).  Bien que déjà confirmé sur des côtes de ce niveau, le potentiel est là. 

Ce week-end on a donc parlé sport, compétitions, reprise du Grand National dans un cadre superbe. On s'aperçoit qu'ici en Pays d'Auge, la performance, la valorisation et l'élevage marchent ensemble. 

Notre Dame d'Estrées est au carrefour

Y a t'il un territoire où autant de chevaux circulent toute l'année pour rejoindre les haras, les écuries de compétition, les herbages, les concours de Normandie comme cette belle échéance de juillet? Peu de routes françaises comme celle qui dessert le Carrefour St Jean reliant le Pays d'Auge à la côte voient circuler autant de vans toute l'année. Une densité rare d'infrastructures dans un si petit périmètre. Le Haras de la Vallée est l'épicentre de cette filière équestre normande hyper active entre Gènes Diffusion, Amélis Equitechnic, le domicile du célèbre Bold Eagle, le Haras de l'Aga Khan à dix kilomètres, les installations de Pénélope Leprévost, de Clarbec, des Coudrettes... Ils sont tous là, tous voisins. Les écuries de sport et d'élevage fleurissent autour du CARREFOUR St Jean qui n'avait jamais aussi bien porté son nom qu'en ce dimanche ensoleillé de Juillet au cours duquel Notre Dame d'Estrées passe un cap et entre dans la cour des Grandes compétitions nationales.