Amaryllis tout à sa samba
lundi 05 juillet 2010

sandillon10-veniss
Pedro Veniss et Amaryllis

Pedro Venis, le jeune cavalier Bresilien qui a déjà fait ses preuves au-delà de l’Atlantique, accroche aujourd’hui à son palmarès la victoire du Grand Prix du Jumping International de Sandillon en compagnie d’Amaryllis, un tout gris qui a la gymnastique et la hauteur pour lui.

Entre CSI3*, CSI1* ainsi qu’un CSI-Am et des épreuves Futur élite jeunes chevaux, vingt-deux nations prenaient part aux vingt-quatre épreuves au programme de ce concours qui prend du galon chaque année. Parmi elles, le Grand Prix du Conseil Général à 1.50m et les « six barres » qui fait aujourd’hui office de tradition au Domaine de Barbereau, ont réservé aux affidés comme au public deux étapes de choix.

En premier lieu, le samedi en soirée, se déroulait l’épreuve des six barres avec en piste une petite vingtaine de cavaliers. Après quatre passages et des prestations d’une exemplaire régularité et de puissance, cinq chevaux passaient le cap des 2 mètres installés en haut de l’ultime obstacle de la ligne placée en diagonale de la carrière. Dans un dernier défit, les cinq couples revenaient en piste où Jean-Paul Casile et le BWP, Andy obtenait la victoire en réussissant à battre le précédent record de Sandillon avec un saut à 2.05m. De leur côté, Matthieu Billot (Cohiba Z) et Julien Gonnin (Sandro) étaient pénalisés de quatre points après une malencontreuse touchette sur cette ultime difficulté. Ils montent sur les 2e et 3e marches du podium.

Le dimanche, le très attendu Grand Prix rassemblait cinquante-huit cavaliers. Ces derniers, qui avaient jugé ce parcours délicat mais sans difficulté majeure lors de la reconnaissance, ne se trompaient pas car en effet après des prestations régulières, voir superbes, dix neuf cavaliers se retrouvaient tout de même avec quatre points de pénalité au compteur. Par contre et pour le plus grand plaisir de Jean-Paul Lepetit qui avait concocté la piste, une dizaine de couples reprenaient le départ dans l’ultime barrage. C’est le jeune Brésilien Pedro Veniss qui par ailleurs remportait la veille l’épreuve des Futur Elite 7 ans en compagnie d’un autre gris, Cornet d’Amour (Westf) qui s’adjuge une victoire sans faille en selle avec le tout bon Amaryllis, un cheval belge de dix ans. Il réalise le sans faute tout comme quatre des cavaliers en présence mais en descendant le chrono à 43.45. Juste derrière, Reynald Angot (Navy Blue Tarroy) à jouer le jeu tout comme Frédérique Fabre Delbos (Prévert van sint Maarten) mais il leur manque quelques fractions de seconde à la clé. Notons également la jolie prestation de la jeune Italienne Marta Bottanelli et le SF Katre d’Elite (Paladin des Ifs). Elle accroche un double SF et vient se positionner au pied du podium.