Bingo pour Daniel Deusser à Dinard
dimanche 31 juillet 2022

Daniel Deusser
L'Allemand Daniel Deusser n'a laissé aucune chance à la concurrence, en signant un double sans faute, avec un excellent chrono sur un barrage délicat. © Jean-Louis Perrier

Le jumping international de Dinard se termine en apothéose ce dimanche, avec les Grands Prix des trois labels, CSI*, CSI3* et CSI5*, qui se sont tous disputés sur l’herbe. Et pour commencer la journée, le 3* a donné lieu à une belle confrontation au barrage.

Avec quarante-huit couples au départ, le Grand Prix du CSI3* promettait d’être relevé. Ce label 3* était étoffé par la présence de couples non seulement régulièrement primés en 5*, mais présents dans les sélections des tout proches Mondiaux d’Herning. Les couples concernés ont ainsi opté pour des stratégies diverses. Si Julien Epaillard et Caracole de la Roque (Zandor Z) en restaient sur leur bon tour de travail sur la piste en sable, deux autres couples avaient choisi de s’élancer dans ce Grand Prix. Steve Guerdat, associé à Venard de Cerisy (Open Up de Semilly), prouvait une nouvelle fois sa belle philosophie de faire plaisir à ses chevaux en les laissant sauter dans un environnement le plus naturel possible. Il signe un parcours tranquille avec trois points de dépassement de temps.

Pour Harrie Smolders et Bingo du Parc (Mylord Carthago), en revanche, le tour parfait sur les barres l’était aussi pour le chrono, lui ouvrant les portes du barrage comme à onze autres couples. Le parcours initial, proposé avec un enchainement assez soutenu en début de tour, laissant peu de répit avant l'abord du triple en huit, assez sélectif. Et le barrage l’a été d’autant plus ! Premier à revenir en piste Daniel Deusser a mis la barre très haut, en dessinant un tracé au plus serré avec toute l’aisance du fils de Number One d’Iso, Bingo Ste Hermelle. Son chrono n’a été amélioré que par l’Egyptien Nayel Nassar avec le puissant El Conde (Loro Piana de Muze), mais au prix d’une faute sur le vertical de barres naturelles qui a été le juge de paix de ce barrage. Fanny Guerdat-Skalli, avec sa fantastique Jonka-A (Cardento 933), en a aussi fait les frais, accrochant même le chandelier après un virage trop serré ! Pour le numéro deux Mondial Henrik von Eckermann et sa bondissante Glamour Girl (VDL Zirocco Blue), c’est l’oxer de barres multicolores qui a été fatal, les reléguant en 5e position.

Pour le tiercé gagnant des sans faute, il fallait jouer la robe alezane et le stud-book Selle Français ! Des critères que coche notamment GFE*Candy de Nantuel (Luidam), qui a brillé sur ce parcours. Déjà parfaitement piloté au premier tour par Pénélope Leprévost, l’étalon déroulait un nouveau tour parfait, sans toutefois pouvoir remettre en cause le temps des leaders. Dernier à partir, Harrie Smolders a pris l’option de la sagesse, s’assurant d’une belle 3e place à quelques jours de son départ pour Herning. A chacun son objectif, à chacun son Bingo !

Résultats ici