Bonne Chance CW se retire du sport
mercredi 18 septembre 2019

Janika Sprunger et Bonne Chance
Fin de carrière sportive pour Bonne Chance CW © Eric Knoll

Après Fibonacci 17, un autre immense athlète prend sa retraite. Il s’agit cette fois de Bonne Chance, l’incroyable jument de Janika Sprunger.

Alors qu’elle retrouvait sa grande amie Bonne Chance CW en début d’année, écartée des terrains de concours suite à une blessure, Janika Sprunger vient d’annoncer sur les réseaux sociaux le départ à la retraite de l’alezane. Fini le sport donc pour la jument de 13 ans seulement, destinée dorénavant à une carrière de reproductrice… en France. La cavalière s’était d’ailleurs confiée à L’Eperon lors du CSI de Dinard, évoquant cette éventualité en cas d’impossibilité de revenir à la compétition (à lire ICI). La décision a été prise, la « princesse » de Janika poulinera désormais.

 « Merci Bonnie ! Elle a fait de mes rêves une réalité et nous a offert tant d’incroyables moments avec plusieurs victoires en Grand Prix jusqu’au 5*, de nombreux sans-faute pour la Suisse en Coupe des nations et championnats, m’emmenant aux Jeux Olympiques de Rio avec deux sans-faute, et remporter la médaille de bronze aux championnats d’Europe à Aix ! En très peu de temps, elle a tant prouvé. Un cheval minuscule avec un cœur bien plus grand que ce que j’aurais pu imaginer. Elle était le cheval le plus intelligent mais elle avait aussi beaucoup de personnalité ! Merci à tous ceux qui ont croisé son chemin et qui se sont occupés d’elle avec tout l’amour qu’elle méritait ! J’espérais la voir rester dans le sport plus longtemps mais il est maintenant temps pour elle d’avoir une seconde carrière en tant que poulinière au Haras de Clarbec ! Nous remercions la famille Megret pour leur collaboration et espérons voir naître beaucoup de bébés de Bonne Chance ! »

« Bonnie » a effectué toute sa carrière internationale sous la selle de la Suissesse, de ses débuts en 2013 à 7 ans en épreuve jeunes chevaux, jusqu’à leur dernier tour ensemble en décembre 2016 lors du CHIO de Genève. La paire terminait 8e du très difficile Grand Prix Rolex. Pilier de l’équipe Suisse, la fille de Baloubet du Rouet a participé à un nombre incalculable de Coupe des nations et a permis aux Helvètes de monter sur le podium aux championnats d’Europe en 2015. « Le cheval de mon cœur, le cheval d’une vie, ma meilleure amie, à jamais reconnaissante », dira Janika pour remercier Bonne Chance.