Bousculades entre "anciens" et "jeunots".
samedi 18 septembre 2010

master pro-fontainebleau10- Gregory Cottard
Gregory Cottard et Pepyt’des Elfs © Jean-Louis Perrier

Les Masters Pro de CSO continuent d’égrainer leurs épreuves dans une ambiance bon enfant, mais un peu intimiste faute de public. L’entrée en lice samedi des ‘’ Pro Elite ‘’ devrait dynamiser l’évènement.

Malgré un tour fluide avec des côtes raisonnées bouclé sans pénalité par le tiers des partants, la 2e étape du Championnat Pro 2 Samshield a causé pas mal de bouleversements. Benoit Cernin, leader la veille quitte la partie après quatre fautes de Janissaire du Sacel, ses deux suivants immédiats Florent Jeannin et Sylvain Cœur sont aussi hors jeu pour la suite. Le nordiste André Roguet qui a déjà quelques championnats à son actif, fait la bonne opération du jour avec un sans faute de son oldenbourg Aloah. Il a sur ses talons deux jeunes cavaliers, l’isérois Clément Frèrejacques, élève de Michel Robert associé à Naïade du Rondeau et le franc-comtois Fabien Duranton avec une jument de l’élevage familial, Lucine du Dombief. Chez les 7 ans, les changements ne manquent pas aussi, mais Gregory Cottard et sa solide Pepyt’des Elfs restent bien accrochés en Tête. Nicolas Delmotte/Pleïade Heutière et Stéphane Delaveau/Delvaux de Muze sont sur ses talons à moins d’une barre.

Avec 41 cavalières au départ, le championnat Chez Céline s’ouvrait sous le soleil. La gagnante de l’édition 2008 vire en tête au terme de cette première étape avec son fidèle compagnon Clark 004. La tenante du titre Axelle Grossin reste en embuscade à la 5e place associée à Laïka des Forêts. Plusieurs jeunes cavalières sont en bonne position comme la picarde Syndi Rigaut, 3e derrière Sandra Kofmehl ou Margaux Rocuet , 6e , déjà remarquée sur les championnat Jeunes avec Jaguar Mail.

La 2e étape du championnat Pro 1 Truffaut n’a pas épargné les participants. Six cavaliers seulement bouclent le tour sans pénalité. Entre la lumière déclinante et une fin de parcours avec un double oxer vertical en 11 qui s’est révélé très fautif, beaucoup d’espoirs se sont envolés. Jean-Marc Nicolas avec son bouillant Oxford d’Esquelmes est relégué à la 3e place après une faute sur le juge de paix de fin de parcours. Il laisse la tête à Jonathan Tirard et son fabuleux Orient Express. Le fils de Quick Star, titré à chaque génération sur le Grand Parquet fait une nouvelle démonstration de sa force et son adresse sous la selle du cavalier du Haras du Pressis. Entre les deux, Mathieu Laveau, 25 ans, fait une belle percée